Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

VPN : tout n'est pas toujours rose

image.png


Suite à mon article sur les proxys, VPN et Tor et intitulé "Comment surfer tranquille sur internet", j'ai voulu aller plus loin dans la connaissance des aspects sous-jacents à l'installation d'un VPN dits gratuits afin que vous ayez tous les éléments en mains au cas où cette technologie vous tenterait.

 

Les VPN gratuits sont empreints des difficultés suivantes :

 

- Des publicités et des bandes passantes réduites

 

Les VPN gratuits sont bien souvent une partie de VPN payants et limitent les fonctionnalités proposées tout en affichant des pubs plus ou moins agaçantes. Cette façon de procéder peut aisément se comprendre car, élaborer un VPN coûte cher. Par ailleurs, les créateurs de VPN restreignent souvent la bande passante (et limitent également le volume de données par jour à 500 Mo) ou déterminent un temps maximal d'utilisation (c'est la cas - par exemple - de Cyberghost ou de HideMyAss).

 

- Du gratuit ... pas toujours gratuit

 

Certains VPN rusent avec les utilisateurs, car sous couvert de gratuité, ils revendent à des tiers votre bande passante. Ce moyen détourné, et pas très honnête, leur génère un profit financier sur un produit, à la base gratuit.
Hola VPN a fortement été suspecté en 2015 d'agir de la sorte. Cela peut avoir des conséquences très grave car votre bande passante peut alors être utilisée à lancer des attaques DDoS.

Pour rappel : Une attaque DDoS (ou attaque par déni de service) vise à rendre un serveur ou une infrastructure indisponible.

 

- Enregistrement des logs

 

Encore un point bien problématique car cela signifie que vos données (ou pour être plus exact l'historique de votre activité en ligne) peuvent être enregistrées par la société éditrice du VPN que vous aurez choisi.

 

- Un non respect suffisant de la vie privée

 

Pour en connaître davantage sur cet aspect, vous pourrez lire une étude qui a été publiée à fin mars 2018 par le site The Best VPN. Au total il y a 26 VPN populaires sur les 115 examinés qui ne respectent pas votre confidentialité !
A éviter : PureVPN, HideMyAss, Hotspot Shield, Anonymiser, iPredator, Hola VPN, ...

 

- Une vitesse limitée

 

Créer un VPN coûte cher, aussi les éditeurs font tout pour que vous optiez pour leur version payante et, de ce fait, limitent le nombre de serveurs disponibles (ainsi que parfois le temps de connexion). Tous les utilisateurs ayant opté pour du "free" se retrouvent donc sur les mêmes serveurs... ce qui les surcharge et peut les saturer. Cela explique que vous vous retrouviez avec une connexion fort limitée.

 

- Popularité n'est pas sécurité

 

Beaucoup connaissent Anonymiser ou HideMyAss et pourtant ils présentent bien des difficultés dont certaines ont été évoquées ci-dessus.
Opter pour un VPN gratuit nécessite un temps de réflexion et de recherche pour trouver celui le plus adapté à vos souhaits de fonctionnement.

 

Il n'en reste pas moins vrai que les VPN gratuits constituent un excellent moyen de tester les produits avant de passer à l'acte d'achat.



27/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres