Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Tentative de compréhension de l'Intelligence artificielle

image.png

 

Les technologies évoluent rapidement et, parmi les nouveautés, on entend de plus en plus évoquer l'Intelligence artificielle (ou "I.A" pour les connaisseurs et "A.I" en anglais, pour Artificial Intelligence).

 

Mais késaco ?

 

En première approche, je serai tenté de dire que cela concerne une intelligence non humaine... mais ce serait trop imprécis car les animaux, les fleurs, ... ont également une intelligence. Et cela incorpore même le bulot. Bon OK, son intelligence ne doit pas être très développée mais elle existe tout de même.

 

Donc, en disant qu'il s'agit d'une intelligence autre que celle des êtres vivants, l'on doit s'approcher de la vérité. Et, jusqu'à ce que l'on me démontre le contraire, je dirai qu'il s'agit d'une intelligence informatique car obtenue par une algorithmie poussée appliquée aux robots physiques ou logiques !

 

Ce concept n'est pas récent, puisque, dès les années 1950, le génial Alan Turing - celui-là même qui a décrypté la fameuse machine Enigma des Allemands et évité des années de guerre, posait déjà son célèbre test de Turing.

 

Pendant des années cette technologie est passée au second rang, avant qu'elle ne commence à dépasser l'homme dans certaines de ses capacités cognitives avec les références suivantes : le jeu d'échecs en 1997, le jeu de go en 2016 (comme je l'avais déjà évoqué dans un article précédent) et le poker en 2017.

 

L'un des objectifs majeurs de l'I.A est donc de reproduire un comportement normalement associé aux humains en effectuant des calculs mathématiques (bien plus rapidement que nous), en déterminant un itinéraire routier, en classant et/ou reconnaissant des photos,... sans oublier la conduite de voitures autonomes, sans chauffeur.
Certes, les esprits chagrins opposeront les récents déboires d'Uber ou de Google... mais je pense que cela est un faux procès.

 

Mais pour mieux illustrer le présent article, et démontrer que l'Intelligence Artificielle n'est plus une utopie, je vais évoquer 4 domaines (parmi tant d'autres) où cette technologie a déjà démontré son énorme potentiel :

 

- Assistance aux médecins :

 

Comment ne pas citer le célèbre Watson, conçu par IBM, qui en 2016 a confirmé 99% des traitements prescrits par des cancérologues et trouvé 30% d'options thérapeutiques supplémentaires non identifiées par les médecins. Son fait de gloire : le seul, à Tokyo, à avoir identifié un cancer bien particulier et sauvé ainsi la vie de la patiente.
En Angleterre, des chercheurs ont rendu un verdict stipulant que l'I.A serait bien plus efficace que les humains pour déterminer si une personne aura ou non un problème cardiaque à l'avenir.

 

- Traduction de langues étrangères :

 

Des applications apparaissent sur le marché qui permettent la traduction automatique et quasi instantanée dans des dizaines de langues. Elles ne sont pas encore parfaites mais la progression est indéniable.
Waverly Labs a mis au point une oreillette baptisée Pilot qui traduit instantanément une conversation entre deux personnes parlant deux langues différentes !
Les langues étrangères ne seront bientôt plus un obstacles aux voyages.

 

- Gestion des réseaux sociaux :

 

Aucun des réseaux sociaux habituels (Facebook, Instagram, Snapchat, ...) ne pourrait fonctionner sans Intelligence artificielle.
Sur Facebook, c'est l'IA qui analyse les images postées (plus d'un milliard par an) et qui en empêche la publication si elle reconnaît des éléments jugés inappropriés. Il y a parfois des ratés tel celui qui a consisté à écarter la Vénus de Willendorf, statuette vieille de 30.000 ans représentant un nu.

 

- Assistances aux personnes âgées :

 

Cocorico : c'est une société française Big Robots qui a créé Ubo, enceinte acoustique capable d'enregistrer/transmettre les principaux signes vitaux d'une personne âgée (rythme cardiaque, pression sanguine, capacité respiratoire,...). Ce robot commandera - pour les personnes à mobilité réduite - tous les objets connectés de la maison ; Ubo rappellera aux personnes âgées le traitement qu'elles doivent prendre et assurera également un brin de causette !
Au Japon, un robot dénommé Robear peut même soulever les patients hospitalisés et les déplacer pour éviter aux infirmiers de se faire mal au dos en assurant ces mouvements difficiles.
Toujours dans le même domaine, le 7 mai, Microsoft a lancé un programme d’investissement de 25 millions de dollars sur 5 ans afin d’utiliser les avancées en matière d’intelligence artificielle afin d'aider le milliard de personnes dans le monde qui se trouvent en situation de handicap.

Quelques exemples, parmi tant d'autres, et qui changent chaque jour, un peu plus, notre vie....



13/05/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres