Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Question du jour : D'où vient le pouvoir urticant des orties ?

image.png

 

Pour cette question l'on reste dans la nature. En regardant des orties, de prime abord, l'on ne se doute pas qu'elles ont un pouvoir urticant important mais en s'y frottant l'on s'aperçoit vite de notre erreur.
Sur les rosiers, on voit les épines et l'on pige vite... mais pas sur les orties !

 

Donc la question du jour est de savoir par quel processus elles arrivent à nous piquer. Pour répondre à cette « épineuse » question, il faut se rapprocher très près et alors, vous apercevrez des petits poils quasi-invisibles.
Ces poils, à l'extrémité très dure, sont composés de silice qui se casse en pénétrant dans la peau pour libérer un produit urticant. Ces poils sont les armes de l'ortie, et agissent comme de véritables seringues.

 

A ce stade, nous avons la moitié de la réponse : on sait comment un certain liquide est introduit dans notre corps mais de quoi ce produit est-il composé ?

 

Il s'agit en fait d'histamine (qui déclenche l'inflammation) et d'acide formique comme chez les abeilles ou les fourmis (formique - fourmis ... vous voyez le rapport ?). Voilà un secret de moins ....

Petites précisions :

 

  • Les orties font partie des urticacées (terme qui vient du latin urere qui veut dire brûler).

  • En cas de piqûre ne pas frotter l'inflammation avec du vinaigre ou de la salive car cela fait pénétrer encore plus les substances nocives. Le mieux est de supporter le mal comme un warrior ou d'aller à la pharmacie du coin (il est vraie qu'en pleine forêt, il y a peu d'officine à la croix verte).



07/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres