Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Quels carburants utiliserons-nous demain ?

image.png
Essence, diesel, kérosène ... des combustibles fossiles


Actuellement, la grande majorité des véhicules que nous utilisons fonctionnent avec des combustibles fossiles qui présentent l'inconvénient majeur - outre de fortement polluer - de ne pas être des énergies renouvelables (qui, elles, sont fournies par le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées, le soleil, la biomasse, ...).

Pourquoi vouloir changer de carburant ? Cela est assez simple à comprendre car, étant issus de la méthanisation de matières organiques mortes enfouies dans le sol, ces sources d'énergie demandent des millions d'années pour se constituer alors même qu'elles sont utilisées bien plus rapidement que le temps nécessaire pour recréer des réserves.

 

Face à ce sérieux problème, l'homme s'est mis à rechercher d'autres carburants ... alternatifs qui soient surtout renouvelables afin de ne pas tomber dans un piège similaire à celui des combustibles fossiles.

 

C'est quoi les carburants alternatifs ?
image.png
L'électricité est un carburant alternatif

 

Je vais enfoncer une porte ouverte en disant qu'un carburant alternatif est un carburant qui présente ... une alternative aux carburants issus du fossile comme l'essence, le gazole ou le kérosène. Et pourtant c'est la stricte vérité !

 

En m'informant sur ce sujet, je me suis aperçu qu'il existait de nombreux carburants alternatifs que nous utiliserons avec plus ou moins de bonheur demain.

Pour tenter de clarifier les choses, on peut les classer en 2 secteurs :

↪ ceux issus de la biomasse.

 

↪ ceux non issus de la biomasse.

 

Les carburants alternatifs d'origine "biomasse"
image.png
Des carburants qui dépendent du cycle de la matière vivante, végétale et animale

 

Ces carburants alternatifs sont produit à partir de la biomasse (culture énergétique, matière organique végétale ou animale, ...).
Mais tous ces carburants ne sont pas forcément bio et les experts préfèrent utiliser le terme agrocarburant de préférence à biocarburant. Que l'on se le dise.

 

Le bioéthanol : il s'agit d'un biocarburant à base de paille qui est compatible avec l'essence et que l'on peut mélanger avec elle (5% dans le SP95, 10% dans le SP95-E10, et 85% dans le E85 qui nécessite une carburation spéciale). Il émet jusqu'à 70% de moins de gaz à effet de serre par rapport aux carburants fossiles... mais il n'y a pas, actuellement, de demande pour un carburant à forte teneur en éthanol dans le parc automobile.

 

Le biodiesel : c'est un carburant de grande qualité, de surcroit, le plus courant des agrocarburants et il peut être mélangé à un gazole ordinaire. Parmi ses avantages, il est à noter qu'il rejette moins de particules de suie et presque 80% de moins de gaz à effet de serre que le gazole. A contrario, il ne convient qu'aux voitures et utilitaires anciens, ce qui ne va pas dans le sens du renouvellement du parc automobile.

 

Les carburants agricoles : colza, tournesol ou palme, ces carburants offrent un bilan carbone neutre, ils sont renouvelables et bon marché. Un autre avantage est qu'il est aussi possible de produire du fourrage. Pas contre, il n'y a quasiment pas de stations services livrant ce type de carburant et pas de demande pour les véhicules particuliers. La solution reste néanmoins intéressante pour la matériel agricole (tracteurs, moissonneuses,...).

 

↪ ...

Les carburants alternatifs non d'origine "biomasse"

L'hydrogène : Il s'agit d'un moteur à combustion interne utilisant l’hydrogène comme carburant. La voiture est propulsée par une pile à combustible alimentée par un réservoir d'hydrogène qui, suite à la rencontre de celui-ci, avec l'oxygène va produire de l'électricité.
Cela présente l'avantage de ne pas consommer d'énergie fossile, de n'avoir aucune émission à l'échappement sans omettre que l'hydrogène est en quantité inépuisable.

 

Le GNV : Le Gaz Naturel pour Véhicule est principalement composé de méthane qui peut être obtenu à partir de la fermentation des déchets ou des lisiers. Ce carburant offre l'avantage d'être économique, moins bruyant mais, a contrario, les gains en terme de gaz à effet de serre ne sont pas évidents voire même plus dangereux que le CO2, et peu de constructeurs se sont lancés dans cette voie.

 

L'électricité : c'est, me semble-t-il, la grande tendance du moment d'autant qu'elle peut être utilisée seule ou en alternance pour les véhicules hybrides. Par contre, tout dépendra de comment sera fabriquée cette électricité (charbon, pétrole, centrales nucléaires, éoliennes, ...) et les ingrédients qu'elle utilisera (pile au lithium, ....).

 

↪ ...

 

Et il existe plein d'autres solutions, plus ou moins sérieuses, plus ou moins connues, que je vous laisse le plaisir de découvrir.

image.png
Les carburants alternatifs existent en nombre et doivent répondre à une triple problématique : pallier l'importation des carburants fossiles (qui met à mal notre balance commerciale), lutter contre le réchauffement de la planète et diversifier les sources d'énergie pour répondre à l'épuisement future des ressources pétrolières.
Le choix est large et dépendra probablement du choix de chacun avec vraisemblablement des solutions hybrides mixant 2 ou plusieurs de ces carburants de l'avenir.


23/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres