Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Quelle est l’étendue de notre palette gustative ?

Le gout.PNGSi l’on a longtemps cantonné la palette gustative à la perception du sucré, du salé, de l’acide, de l’amer et, plus récemment, de l’umami (un terme japonais qui désigne la saveur du glutamate), on sait aujourd’hui qu’elle est un peu plus complexe que cela. Il nous est en effet possible de distinguer le goût du gras, mais aussi celui du métal ou encore du calcium – qui donne sa saveur au chou !
La mémoire sensorielle associe par ailleurs le goût perçu à un souvenir agréable ou déplaisant selon la sensation ressentie (plaisir ou dégoût) lors de nos précédents contacts avec l’aliment. Compte aussi le contexte dans lequel ces expériences gustatives ont eu lieu.
Rien d’étonnant, donc, à ce qu’une madeleine (n’est-ce pas M. Proust ?) puisse suffire à nous ramener à de délicieux souvenirs d’enfance. Pour d’autres, ce sera plutôt une confiserie particulière ou un certain plat familial. Après tout, chacun ses goûts !



11/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres