Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Quel était le vrai nom des caravelles de Christophe Colomb ?

caravelles.PNGSelon Fernando, fils de Christophe Colomb, ces caravelles s'appelaient la Pinta, la Niña et la Santa Maria. Ouf, c'est ainsi que ma mère me les a également apprises.
Problème, la version de Fernando, publiée dans la biographie qu'il consacra à son père en 1538, est farcie d'erreurs. D'abord, seules la Niña et la Pinta étaient vraiment des caravelles, embarcations légères capables de remonter le vent et d'affronter la haute mer. Le vaisseau amiral aurait été un gros navire appelé caraque, nao en portugais, selon le journal de bord de Colomb, dont le contenu est rapporté par le chroniqueur Bartolomeo de Las Casas. Et la plus grande incertitude règne sur le nom des trois bateaux. Il est probable que La Santa Maria se soit appelée en fait Gallega (La Galicienne), du nom de la province où elle fut construite.
La Niña ne serait que le surnom de la Santa Clara, et aurait été surnommée Niña par les matelots en référence à son premier propriétaire : un certain Juan Niño. Quant à la Pinta, on n'a aucune idée de son véritable nom, mais tout porte à croire qu'il s'agit également d'un surnom. Ajoutez à cela que Christophe Colomb ne fut pas le premier Européen à découvrir l'Amérique, devancé de cinq siècles par les Vikings, et vous pouvez maintenant jeter vos vieux manuels scolaires...



20/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres