Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque l’on se met en colère ? - Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque l’on se met en colère ?

colere.PNGC’est encore un mystère ! On trouve des centaines d’études sur les bases neuronales de la colère, mais il n’existe que quelques très rares travaux sur celles de l’énervement ou de l’irritation, cette sensation qui émerge lorsqu’une situation désagréable se prolonge. Des neuroscientifiques brésiliens de l’université de Sao Paulo ont bien observé en 2010 une augmentation de l’activité de deux régions particulières du cerveau : le cortex préfrontal, impliqué dans le raisonnement et le contrôle du comportement, et le cortex cingulaire subguénual, responsable du contrôle des émotions. Mais il est évident que ce ne sont pas les seules aires cérébrales impliquées. Ces zones de modulation des émotions n’interviennent qu’à la fin du processus. Avant, tout un réseau doit être mis en branle pour analyser la situation et lui donner une connotation affective. Sans compter que l’énervement mobilise sans doute aussi les réseaux du stress.



17/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres