Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Qu'est-ce qui distingue un animal domestique d'un animal sauvage ?

Animaux.PNGQu'il s'agisse de lapins, de chiens, de vaches, de moutons et autres cochons, les mammifères domestiqués présentent des caractéristiques que l'on ne retrouve pas chez leurs homologues sauvages. L'explication ?

En 2014, trois biologistes ont formulé une théorie permettant, pour la première fois, d'élucider l'ensemble de ces traits.

D'après eux, les hommes du Néolithique auraient sélectionné les spécimens animaux les plus dociles... c'est-à-dire ceux dont la glande surrénale (qui déclenche les réflexes de fuite ou l'agressivité) est de petite taille et de faible activité.

Une caractéristique liée, par ailleurs, à une déficience de la crête neurale. Or, cette configuration physiologique participe, chez l'embryon, à la formation des cellules de pigmentation, ainsi que de nombreux cartilages - oreilles, dents, mâchoire, crâne,... Dès lors, tout s'éclaire. Ou presque. Car cette hypothèse ne permet pas d'expliquer tous les traits de la morphologie domestique et, en particulier, celui de la queue recourbée, qui distingue, par exemple, le chien du loup.

 



19/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres