Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Pourquoi tombe-t-on plus facilement malade en hiver ?

Malade en hiver.PNGLorsque les températures hivernales dégringolent, notre organisme réchauffe l'air froid inspiré avant qu'il n'atteigne les alvéoles de nos poumons. Pour ce faire, les muqueuses nasales transfèrent à cet air de l'eau à environ 35 °C ; c'est le fameux phénomène du "nez qui coule". Ce transfert de chaleur permet d'humidifier l'air, mais en revanche assèche et refroidit le mucus du nez, barrière naturelle contre virus et bactéries. Les rhinovirus profitent de cette vulnérabilité temporaire pour pénétrer plus facilement dans l'organisme et l'infecter. De plus, lorsque les températures sont basses, les cellules immunitaires sont affaiblies et mettent davantage de temps à détecter les microbes intrus.

De même, les cils qui nettoient régulièrement nos bronches fonctionnent eux aussi au ralenti, ce qui augmente les risques de bronchite. Sans compter qu'en hiver, on a tendance à moins aérer et à garder les fenêtres fermées. Les espaces confinés peu ventilés augmentent ainsi encore le risque de se transmettre des virus par voie aérienne, que ce soit au travail ou à la maison.



09/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres