Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Pourquoi ferre-t-on les chevaux ?

Ferrer un cheval.PNGA l'état naturel, c'est-à-dire avant la domestication humaine, le cheval vivait en liberté dans la steppe. Il était donc beaucoup plus statique et se déplaçait dans le seul but de fuir les prédateurs ou trouver de nouveaux pâturages. Il était donc beaucoup moins sollicité que le cheval du 19ème siècle, soumis à d'intenses travaux aux champs ou à de longs trajets pour tirer charrues et carrosses. Avec ces activités qui obligent l'animal à marcher ou à courir plus longtemps, les sabots subissent des contraintes plus importantes que dans les conditions naturelles. Un cheval de compétition, par exemple, effectue plusieurs heures d'entraînement par jour. Quant au sable des manèges, des parcours d'obstacles ou des hippodromes, même s'il s'agit d'un terrain meuble, il s'avère néfaste aux sabots des chevaux ; abrasif, il agit comme une lime géante qui entame la protection naturelle du pied du cheval. Les chevaux de la police montée doivent, eux, affronter des sols artificiels tels que les rues pavées et le bitume. Le fer à cheval constitue un moyen de protection particulièrement efficace pour toutes les surfaces.



28/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres