Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Pourquoi dit-on : Faire grève ?

Faire grève.PNGContrairement au sens que l'on connaît aujourd'hui, "faire grève" signifie à l'origine.... chercher du travail !

Au Moyen-Age, la place de Grève est l'une des plus importantes de Paris : située sur la rive droite de la Seine, au centre de la capitale, elle tire son nom de sa proximité avec les berges du fleuve. C'est l'un des principaux ports de la ville où se tiennent également un grand marché et les exécutions publiques.

Les travailleurs se réunissent alors chaque matin place de Grève, à la recherche de travail, surtout physique (décharger les bateaux de marchandises, par exemple). Lorsqu'un ouvrier finit une tâche, il retourne se mettre "en Grève", en attente de travail.

"Faire grève" garde cette signification jusqu'au XIXème siècle, qui amène les premiers grands mouvements sociaux pour les droits des travailleurs. Pour protester contre leurs conditions de travail et demander une meilleure répartition des profits, les ouvriers se réunissent sur cette même place de Grève, mais refusent le travail qu'on leur propose. "Être en Grève" ou "faire grève" prend alors le sens actuel : stopper de manière manifeste le travail comme moyen de réclamer plus de droits.

Ces mouvements donnent lieu, entre autres, à la célèbre loi Waldeck-Rousseau (1884) : le texte annule le "délit de coalition" et autorise tous les travailleurs à se syndiquer. Le droit de grève est un droit à valeur constitutionnelle depuis 1971. La place de Grève est devenue la place de l'Hôtel de ville, celle où se trouve la mairie de Paris.



18/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres