Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Pour en savoir un peu plus sur la monnaie...

image.png
Rares sont ceux qui sont indifférents à la monnaie

 

Ce terme de monnaie est parfois utilisé à tort et à travers, sans que l'on fasse toujours le bon distinguo. Je vais donc essayer de clarifier un peu les choses...

Tout d'abord, il convient de définir ce qu'est la monnaie.

 

La monnaie, c'est quoi ?

 

La meilleure façon de définir la monnaie est de faire appel à un sage : Aristote.
3 siècles avant Jésus-Christ, ce philosophe grec définissait la monnaie, qu'il considérait comme étant un auxiliaire de l'échange, par 3 fonctions qu'elle devait remplir.

 

- Intermédiaire dans les échanges : vous pouvez ainsi faire un acte d'achat ou de vente (Acheter une voiture, vendre une maison,...).
- Unité de compte : sert à mesurer la valeur d'un bien ou d'un service (c'est le prix de la chose acquise ou vendue).
- Réserve de valeur : à travers les dépôts que vous faites sous diverses formes pour une dépense ultérieure.

C'est d'ailleurs parce que les cryptos ne satisfont pas intégralement à ces 3 fonctions que la Banque de France ne les reconnaît pas en tant que cryptos-monnaies mais plutôt comme des cryptos-actifs.

Outre ses 3 fonctions, la monnaie peut revêtir deux formes principales....

La monnaie et ses formes actuelles

 

Les deux formes que peut adopter la monnaie sont :

 

- Monnaie Fiduciaire : c'est celle qui repose sur la confiance d'autant que fiduciaire vient du latin fiducia... qui signifie faire confiance.

 

image.png
La monnaie fiduciaire n'a aucun lien avec l'or

 

La monnaie fiduciaire est représentée par les billets de banque et les pièces de monnaie. Inutile de vous préciser que la valeur d’une pièce n’a, désormais, aucun lien avec la valeur du métal qui la constitue. Il en va de même pour la valeur d’un billet qui ne correspond pas à une contrepartie en métal physique qu’une banque garantirait. L’Euro et le Dollar (ce dernier n'est plus convertible en or depuis le 15 août 1971) sont ainsi des monnaies fiduciaires, comme la majorité des monnaies des pays d’aujourd’hui.

Ce type de monnaie tend, pour différentes raisons, à disparaître au profit de la monnaie scripturale, remettant sur le devant de la scène l'éventuelle fin du cash.

 

image.png
Les chèques, les cartes, les virements, les prélèvements,... permettent à la monnaie scripturale de circuler

 

- Monnaie Scripturale : également connue sous les appellations de monnaie de dépôt ou monnaie de banque. Il s’agit donc d’une écriture (autrefois manuscrite, désormais électronique) sur un compte en banque. De nos jours, la monnaie scripturale représente plus de 90% de la masse monétaire en circulation, laissant une part congrue aux billets et aux pièces.

Mais autrefois, et jusqu'aux accords de Bretton Woods (signés en 1944), existait une troisième forme de monnaie dénommée divisionnaire ou métallique.

 

La monnaie métallique
image.png
Le Louis d'or est une monnaie métallique

Bien souvent, l'on a tendance à tout regrouper sous ce vocable et y mettre nos euros, dollars, yens, ... et autres.
Or, une monnaie métallique est une monnaie dont la valeur se définit par rapport à un ou plusieurs métaux (en général l'or, l'argent et plus rarement le bronze). Chaque pièce frappée contient ainsi une valeur intrinsèque forte : la valeur de son métal, proche ou égale à sa valeur faciale.

Avec la monnaie métallique, un produit ou service est échangé contre une monnaie qui contient ou vaut un métal dont la valeur est équivalente.

Maintenant que vous connaissez mieux les fonctions et les formes de la monnaie, il serait temps de voir comment elle a émergé au monde !

Naissance de la monnaie
image.png
Le troc, pratique mais limité !

 

Au début de l'humanité, nos ancêtres procédaient par troc, c'est-à-dire échange d'un bien ou service contre un autre bien ou service (exemple : une cueillette contre des coquillages). C'est ainsi qu'au cours du temps la monnaie a revêtu diverses formes telles le sel (qui a donné naissance au mot salaire), les coquillages (tel le cauri), les pierres Rai de l'île de Yap, ... mais il n’y avait aucune garantie quant à sa valeur.

 

Le berceau de la monnaie métallique est le royaume de Lydie en Anatolie (Asie Mineure). Son apparition, vers 650 avant J-C, est due au souverain de l'époque qui a fait puiser dans les eaux du fleuve Pactole des paillettes d'électrum (alliage d'or et d'argent) pour frapper les premières pièces de monnaies connues. Cela permit de rapidement intensifier les échanges locaux grâce à la praticité de ces pièces qui pouvaient être échangées contre tout bien disponible à la vente.

Puis, au fil des siècles, est apparue la monnaie-fiat (fiat - pas le constructeur automobile de Turin - mais pour "qu’il en soit ainsi") : la confiance est alors garantie par une autorité légale (empereur, État, système bancaire,...) qui au cours du temps se "dématérialisera" en étant représentée par des bons papier prouvant que vous détenez la valeur, ce qui donnera naissance aux billets de banque.
Puis, avec les progrès liés à la technologie, vint la monnaie "électronique" (ou fiduciaire) avant de peut-être laisser la place aux "cryptos-monnaies".

Mais là c'est une autre histoire !

Pour en savoir plus :



26/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres