Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

L’homéopathie ne serait-elle qu’un placebo ?

Homéopathie.PNG


Saccharum lactis est le nom d’un médicament homéopathique composé de saccharose et de lactose. Un placebo à base de sucre, en somme. À l’image de l’ensemble de la pharmacopée homéopathique ?
Ces remèdes inventés à la fin du XVIIIème siècle par le médecin allemand Samuel Hahnemann reposent sur 2 principes :

  1.  La similitude (soigner le mal par le mal)
  2. La dilution infinitésimale


En clair, il s’agit de prescrire au patient le mal à l’origine de son trouble, administré à une dose infime grâce à des dilutions successives.
Malgré plus de deux siècles d’utilisation, l’homéopathie n’a toujours pas prouvé son efficacité au-delà de celle du placebo. Les rapports scientifiques s’accumulent et, fin 2017, un nouvel avis du Conseil scientifique des académies des sciences européennes confirmait « l’absence de preuve solide et reproductible de l’efficacité des produits homéopathiques ».

Reste cependant un atout de taille : ce sont de puissants placebos et les médecins homéopathes sont parmi les meilleurs pour optimiser l’effet placebo.
À savoir : une vision globale du malade, un comportement bienveillant, une consultation longue et chère … Ce qui fait de l’homéopathie une option judicieuse pour soigner des troubles fonctionnels où la médecine conventionnelle s’avère peu efficace, comme l’insomnie ou le rhume des foins. Plus d’un tiers des Français y recourt régulièrement.



25/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres