Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les voitures électriques sont-elles inéluctables ?

image.png
La voiture électrique est-elle l'avenir ?

 

De plus en plus de gens se demandent si l'avenir automobile va être totalement décarboné pour devenir 100% électrique. Dès maintenant doit-on dire adieu au diesel et à l'essence et enterrer définitivement les moteurs thermiques ? Une telle situation aboutirait à menacer l'emploi de 13 millions de personnes dans le seul secteur automobile européen. Une nouvelle fois, il y a lieu de constater que rien n'est évident et qu'il faut bien prendre le temps et la mesure des choses.

On va donc essayer de dresser un tableau des impacts tant positifs que négatifs de l'arrivée de l'automobile à moteur électrique.

Les impacts positifs de l'électrique
image.png
Le moteur électrique a des avantages

- Quasiment aucune émission de matières polluantes du fait de l'absence de gaz d'échappement. De plus, un moteur électrique ne nécessite pas d'utiliser des produits polluants tels que l’huile de vidange (qui polluent les nappes phréatiques) ou le liquide de refroidissement. Un sacré point fort !
- Des moteurs simplifiés qui dureront plus longtemps et nécessiteront moins de révisions ... donc de substantielles économies pour l'utilisateur.
- Moins de pollution sonore car un moteur électrique ne fait quasiment pas de bruit. Merci pour nos oreilles �
- Un coût d'utilisation plus économique puisque les véhicules actuels consomment théoriquement (en cycle normalisé) entre 13 et 25 kWh/100 km.
- Un possible décollage économique de certains pays pauvres mais riches en lithium. L'industrialisation, in situ, qui pourrait s'ensuivre serait créatrice d'emplois.
- Création de nouveaux emplois dans le secteur automobile (logiciels, recyclage des batteries,...)
- Moins de taxes à payer car disparition progressive des taxes sur les produits pétroliers.... et disparition des radars devenus inutiles !
- ...

Les impacts négatifs de l'électrique

 

image.png
Mais tout n'est pas rose dans l'univers de l'électrique

 

- Tout dépendra comment sera fabriquée l'électricité nécessaire à alimenter le futur parc automobile. L'avantage écologique ne sera réel que si cette électricité est produite à partir de centrales solaires, hydrauliques ou éoliennes et, pourquoi pas, nucléaires.
- L'autonomie de la batterie est actuellement insuffisante et doit être améliorée.
- Le nombre de points de recharge et le temps nécessaire à cette opération : imaginez que vous soyez obligé de recharger votre batterie sur la route des vacances et que toutes les stations-services soient blindées.... recharger une batterie va moins vite (pour le moment) que de faire le plein !
- Problématique liée aux bornes de recharges individuelles dès lors que vous n'avez pas de garage et vivez au 8ème étage d'une barre d'immeubles !
- La majorité des véhicules utilise des accumulateurs au plomb, qui s’avèrent être des éléments très nocifs pour l’environnement.
- Le lithium utilisé pour la batterie de la voiture est un métal très coûteux à produire et non rentable à recycler, cela pourrait avoir des conséquences pour l’environnement si on le laisse dans la nature.
- Coût élevé à l'achat (pour le moment), cela tient notamment au prix de l’accumulateur et de la batterie, et qui doivent être remplacés tous les deux ou trois ans.
- Pour mesurer l'impact sur la planète il faut également analyser la phase de production des voitures électriques pour s'apercevoir que la majorité de la fabrication des batteries a lieu dans des pays avec une électricité très dépendante du charbon, et plus spécifiquement la Chine.
- Disparition de nombreux emplois dans l'ensemble de l'industrie automobile (certes, remplacés par des nouveaux mais comment s'effectuera le déversement des uns vers les autres ?).
- Moins de revenus pour l’État du fait de la disparition progressive des taxes sur les produits pétroliers, ainsi que des radars. Mais l'Etat saura probablement compenser par d'autres recettes...
- ...

image.png

Progressivement les moteurs traditionnels sont voués à disparaître au profit des voitures électriques. Ceci étant, la transition mettra plusieurs années pour totalement se faire.
En outre, il ne faut pas croire que le problème des particules fines sera résolu car, les voitures électriques en émettent toujours, au même titre que les véhicules à essence. Ceci est dû à leur mouvement sur la route, au freinage et à l'usure des pneus.
Enfin, comment réagiront les principaux pays exportateurs de pétrole qui risquent de voir leur manne disparaître plus vite que prévu ?
De nombreuses difficultés jalonnent la route du "tout électrique" pour nos véhicules mais le mouvement est lancé et inexorable. La preuve, même James Bond va rouler à bord d'une Aston Martin électrique zéro émission !



23/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres