Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les ordinateurs peuvent-ils décrypter nos émotions ?

PC.PNGMalgré les progrès réalisés, on n'y est pas encore !

Et le défi est de taille pour l'informatique affective, cette discipline émergente qui vise à donner aux machines la capacité de déchiffrer les émotions humaines. Imaginez : vous rentrez chez vous en claquant la porte, énervé d'avoir subi les embouteillages. Et là, la lumière se tamise, votre enceinte se met à susurrer votre chanson préférée... Vos objets se sont adaptés à votre humeur, pour mieux vous servir. Exactement comme ce prototype de voiture Toyota qui scrute l'état émotionnel de son pilote pour mieux l'assister, ou reprendre la main s'il n'est pas en état de conduire. Pour y parvenir, les chercheurs développent des techniques basées sur la combinaison de plusieurs capteurs chargés de décoder des signaux émotionnels (tonalité de la voix, langage corporel, expressions du visage, rythme cardiaque,...) pour, in fine, mesurer le plus finement possible l'état émotionnel d'un individu. En renfort, des algorithmes d'intelligence artificielle permettent aux machines d'apprendre de leurs erreurs et d'affiner encore leur analyse. Ce n'est pas encore fiable à 100 %, car les émotions ne se manifestent pas de la même façon d'une personne à l'autre.

Mais l'informatique affective est appelée à se développer, car l'interaction enrichie entre l'homme et la machine promet d'augmenter le plaisir.

Avec, à la clé, peut-être, des relations homme-robot aussi "émouvantes" qu'entre des êtres humains.



26/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres