Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les hypermarchés doivent rapidement se remettre en question

image.png
Les hypermarchés seraient-ils en passe d'être démodés ?

 

Les temps changent et les hypermarchés sont bien placés pour le savoir, d'autant que leur ciel est de plus en plus chargé de gros nuages.

 

Depuis le début de l'année 2019, les annonces suivantes ont été portées sur la place publique :

 

Casino a cédé 26 de ses hypermarchés en janvier.

 

Auchan a annoncé, début mai, la cession de 21 de ses sites pour causes de difficultés économiques.

 

Carrefour va lancer une procédure de rupture conventionnelle collective concernant 3.000 départs volontaires.

 

Tout cela démontre que la crise est réelle dans le monde des hypermarchés dont le modèle est en régression.

 

Les raisons de la crise
image.png
Un chiffre d'affaires en baisse depuis plusieurs années

 

Pendant près de 40 années, la France a été le paradis des hypermarchés mais, aujourd'hui, le constat de crise est quasiment le même dans toutes les grandes enseignes et voici quelques raisons à cet état de fait :

 

Désaffection des consommateurs qui n'adhèrent plus au gigantisme de ces grandes surfaces (baisse de la fréquentation de 2,5% en 2018).

 

↪ Forte concurrence du e-commerce (Amazon et Alibaba ont fait du mal).

 

Petit redécollage (il faut y croire �) des commerces en centre-ville, peut-être parce que les citoyens ont besoin de plus de rapports humains.

 

↪ Déclin du marché généraliste face aux marques spécialisées.

 

↪ Clientèle de plus en plus orientée vers les magasins bio.

 

↪ La crise des Gilets Jaunes a fait apparaître les hypermarchés comme étant un visage le plus familier de la mondialisation, le symbole du système capitaliste.

 

↪ ...

Un monde à réinventer
image.png
Il faut innover pour ne pas périr

 

Malgré un chiffre d'affaires en baisse de 3,3 % en 8 ans, je ne pense pas que les hypermarchés soient tous condamnés à disparaître mais ne rien faire les obligerait à fermer un nombre important de magasins. Il faut donc élaborer des plans de relance pour retrouver de l'attrait et de l'attirance pour les consommateurs.

 

Pour cela, ils doivent se réinventer et ce, de diverses façons dont en voici certaines :

 

↪ Se défaire des activités peu rentables telles le gros électroménager ou la bijouterie (acheter un bijou me paraît être un choix intimiste mal adapté à la structure d'un hypermarché).

 

Se recentrer sur l'alimentaire et sa montée en qualité.

 

↪ Développer des services comme le drive ou les commandes via internet.

 

Repenser le design de ces grandes surfaces froides et impersonnelles tout en créant une relation émotionnelle avec les consommateurs. C'est probablement la fin des linéaires trop alignés qui cèderont leur place à des espaces thématiques.

 

↪ ...

 

Des pistes existent donc, pour tenir compte des aspirations des consommateurs, des changements de mode de vie mais également des évolutions technologiques.

 

Que peut apporter la technologie ?
image.png
La technologie au secours des hypermarchés

 

Là, on touche un peu à un paradoxe car, d'un côté, l'on souhaite plus de relations humaines mais, d'un autre côté, l'on trouve que le digital peut nous faciliter la vie... or, le digital est une composante forte de la déshumanisation.

 

Mais jouons le jeu, et examinons quelques apports liés aux améliorations technologiques :

 

↪ Utiliser le smartphone pour identifier plus facilement le rayon où se trouve le produit désiré (ça évite de tourner en rond dans le magasin !). En scannant ce produit l'on obtient sa composition (cela existe déjà avec l'application Yuka) et son prix vient automatiquement se rajouter à celui de notre panier en cours (cela fonctionne déjà ainsi chez AmazonGo).

 

Notez qu'au passage vous alimentez un peu plus le Big Data et la connaissance qu'il en aura de vos données personnelles.

 

Suppression des caisses et ... disparition des caissières (on s'enfonce encore un peu plus dans le paradoxe !)

 

image.png
Adieu Mme la Caissière �


Là encore, ce principe est opérationnel chez AmazonGo, ce qui vous évite d'attendre une plombe aux caisses les jours d'affluence et votre compte est automatiquement débité du montant de vos achats.
Autres avantages : frais de personnel réduits, pas de grève et le service est opérationnel 24h/24... mais pas sûr que cela arrange nos chiffres du chômage et la paix sociale.

 

↪ Apparition de robots pour nous renseigner, détecter les rayons à réapprovisionner ou livrer nos courses directement chez nous.
Cela vous paraît être de la science fiction ? Que nenni, car Franprix teste déjà cette possibilité dans l'un de leur magasin du 13ème arrondissement de Paris, idem chez Walmart aux States.

 

image.png
Gentil robot, où puis-je trouver une réglette tube fluo-économique ?

 

↪ ...

 

image.png
Les hypermarchés jouent actuellement une grande partie de leur avenir, mais ils ont le double avantage d'en être conscients et d'avoir les moyens financiers, technologiques et humains pour relever ce défi.
Demain, n'en soyez pas surpris, la façon de faire nos course évoluera ... tout comme le monde qui nous entoure.


22/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres