Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les différents types de minage des crypto-monnaies

Minage.PNG


Chaque blockchain possède ses propres algorithmes pour créer un accord interne à son réseau lors de la validation des blocs ajoutés. Voilà qui est bien dit, mais concrètement comment cela se passe-t-il ? Par le MINAGE !
Lors d'un  précédent article on a déjà examiné ce qu’était le minage par PoW (Proof of Work ou preuve de travail).
Mais il s'avère que ce minage utilisé notamment par les bitcoins est fortement décrié notamment à cause de son excessive consommation électrique. Aussi, la question est de savoir si le développement des cryptos-assets nous entraîne vers une probable catastrophe écologique.
Fort heureusement non, car dans le domaine des blockchains d’autres possibilités existent qui permettent de valider les blocs en palliant cette difficulté énergivore. Pour preuve voici 3 autres possibilités :

Le minage par consensus.


Le consensus s'obtient grâce à un algorithme qui  permet à des nœuds maîtres du réseau (master nodes) de se mettre d’accord entre eux de façon certaine sur les opérations à accepter et sur l’ordre dans lequel les accepter. Il est donc également basé sur la confiance dans ces nœuds maîtres, dont l’identité est connue, et est donc partiellement centralisé (le nombre de nœuds maîtres peut être arbitrairement grand). Ce type de fonctionnement est celui de la blockchain Ripple.

Le minage par preuve d’enjeu ou de participation.


Ce minage est connu sous le nom de Proof of Stake (PoS).  Un (ou plusieurs) des utilisateurs est désigné pseudo-aléatoirement avec une probabilité proportionnelle à sa fortune détenue sur la blockchain. Mais l’un des défauts de ce principe (ou l’une de ses qualités … tout dépend où l’on se place) est que plus vous êtes riche, plus vous avez d’enjeu ou de participation et donc, logiquement, plus vous avez de chance d’être désigné comme mineur…. Et plus vous minez, plus vous devenez riche. Dommage pour les autres ! Les nouveaux blocs ne sont pas validés par des mineurs mais par des nœuds réseau détenant beaucoup de coins : les master nodes. Il est à noter qu’Ethereum (créée par Vitalik Buterin) a prévu une transition de son actuel modèle PoW vers la preuve d’enjeu.

Le minage par tiers de confiance.


Autant dire que ce type de minage est un crime de lèse-majesté du modèle originel, il consiste à faire miner les blocs par des tiers de confiance…. Or l’un des piliers de la blockchain, outre la transparence et la sécurité, est l’absence de Tiers de confiance (Banques, compagnies d’assurance, notaires, plateformes telle Uber,…). Ce modèle est celui privilégié par les blockchains privées qui peuvent alors mettre en œuvre certains mécanismes de désignation du tiers devant prendre en charge le minage afin d’établir une certaine rotation des rôles de chacun.



07/04/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres