Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les abeilles sont-elles condamnées à disparaître de notre Terre ?

image.png

 

En regardant les infos nationales (le jeudi 07/06), je suis tombé sur quelques images relatant la colère des apiculteurs qui réclament une indemnisation et l’interdiction des pesticides qui déciment leurs ruches.
Cette manifestation – relayée dans plusieurs départements de France - leur a valu la visite impromptue de Nicolas Hulot…. Reste à savoir si cela sera suivi d’un quelconque effet !

 

Un post s’imposait donc sur ce thème car il serait dommage qu’à l’avenir nous soyons privés du bourdonnement des abeilles domestiques mais également de leur délicieux miel (dont la production s’est réduite de moitié en 20 ans). Sans compter que cette hécatombe n’est pas sans conséquence sur la pollinisation des plantes et de tout le cycle qui s’ensuit !

 

Le taux de mortalité des abeilles, qui était de 5% au début de ce second millénaire, dépasse parfois les 90%, voire plus, dans certaines régions du globe comme la Chine ou le Nord des States.
Pour les Apis mellifera françaises le taux est de 30%/an ce qui laisse plus de 300.000 ruches sans propriétaires !

 

Les principales causes de mortalité sont :

 

  • Les pesticides et insecticides (clothianidine, thiaméthoxame, …), ce contre quoi manifestent les apiculteurs.
  • L’agriculture intensive qui amène un appauvrissement de la variété des plantes à butiner.
  • Le manque de nourriture. Cela est dû à la destruction des soi-disantes "mauvaises" herbes comme les bleuets ou les coquelicots. Manque de chance, nos amies les abeilles adorent ces mets !
  • Les prédateurs à l’instar du frelon asiatique, qui a été introduit en France en 2004, ou de l’acarien « Varroa Destructor» (rien que le nom me fait peur !).
  • ….

Si les abeilles meurent, il n’y aura plus de pollinisation et de nombreux fruits portant des graines disparaîtront et une partie de l’agriculture sera touchée…

 

Pour contrer cela, les chercheurs du monde entier essayent de trouver d’éventuels remplaçants aux abeilles butineuses et s’orientent même vers des abeilles-drones (cf. Beeonic).

 

Pour ma part je préfère continuer de voir travailler nos abeilles...



09/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres