Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Le métro : un sacré moyen de transport

image.png
Métro, boulot, dodo... pendant plus de 40 ans !

 

Pendant plus de 40 ans j'ai pris quasi quotidiennement ce moyen de transport. Combien de fois ai-je pesté à son encontre : trop de gens, trop de grèves, trop cher, ça sent mauvais, c'est irrespirable, trop de particules fines, ce n'est pas sûr le soir, ....

 

Mais force m'est de constater que ce moyen de transport de masses, surtout dans les grandes villes où le trafic routier est saturé, est absolument génial et d'une praticité top. Aujourd'hui, que je ne dépends plus de lui, je tiens à lui rendre un hommage à ma manière en lui consacrant ce petit post.

 

En toute chose il y a un début, examinons donc celui du chemin de fer métropolitain plus connu sous le terme de métro.

 

Comment est né le métro ?
image.png
La genèse britannique

 

Tout a débuté chez nos amis les Anglais et plus précisément à Londres au milieu du 19ème siècle. Un certain Charles Pearson rêvait de faire circuler sous terre des locomotives à vapeur. Le défi était de taille car faire rouler des trains dans des tunnels sombres au milieu des rats et des égouts semblait être une étrange idée.

 

Face à la densification de la population londonienne les travaux furent lancés en 1860 et, 3 ans plus tard, le 10 janvier 1863 était ouverte la première ligne au monde de l'Underground (ou Tube) entre Paddington et Farringdon.

 

Mais Charles Pearson ne vit jamais l'ouverture du Metropolitan Railway puisqu'il mourut d'hydropisie le 14 septembre 1862 à son domicile de West Hill.

 

image.png
Un métro sans toit : pas pratique du tout !

 

Le premier métro londonien présentait un hic de taille : il n'avait pas de toit ce qui faisait inhaler beaucoup de fumée lors de chaque voyage. Mais le succès était là, puisque plus de 30.000 personnes l'empruntèrent lors de la seule journée d'inauguration. Mais cette difficulté majeure fut rapidement résolue puisque en décembre 1890 fut mis en service le premier métro électrique.

 

Et c'est tout naturellement que le reste du monde a suivi le mouvement, puisque Budapest s'est doté d'un métro en 1896, idem pour Glasgow, Chicago en 1897, Paris en 1900 (lors de l'exposition universelle), Berlin en 1902.
La Russie attendra 1930 pour déployer cette innovation quant à la Chine ce sera en 1969.

 

Construire un métro, n'est cependant pas une gageure et maintes difficultés doivent être surmontées.

 

Les difficultés rencontrées pour construire un métro ?
image.png
Un défi technique de haute volée

 

Construire une ligne de métro est un sacré challenge, car par définition, il faut creuser sous le cœur d'une ville !
Voyons brièvement quelques difficultés avant de nous focaliser sur l'une d'entre elles plus particulièrement :

 

- Coût financier important.
- Choix des dessertes de la ligne.
- Contraintes géologiques diverses en fonction de la constitution du sol.
- Vibrations émises par le chantier qui peuvent avoir des impacts sur les immeubles ou monuments de surface.
- Imprévus divers tels des découvertes archéologiques qui peuvent conduire à retarder le chantier (ce qui fut le cas pour le métro de Rome).
- Nécessité de matériel spécifique tels les tunneliers.
- Construction des gares souterraines.
- ...

 

Se lancer dans l'élaboration d'une ligne de métro est quelque chose de délicat et de complexe, mais ce qui m'a toujours étonné est le passage sous des rivières ou des fleuves.
Cela fut notamment le cas pour creuser une ligne sous la Seine, ce qui obligea à geler le lit du fleuve.

 

Comment passer sous un fleuve ?
image.png
Une ligne de métro sous un fleuve

 

Le percement d'une ligne se fait grâce à d'immenses tunneliers qui ouvrent des galeries, évacuent les gravats vers l'extérieur et bétonnent simultanément la galerie fraîchement ouverte en installant des voussoirs et autres plaques de béton qui formeront le tunnel.

 

Mais dès lors que le sous-sol est meuble (notamment à cause des infiltrations d'eau), les spécialistes du génie civil, doivent, au préalable, le geler pour en assurer la solidité. La glace sert alors de liant empêchant, de la sorte, que le sable ou l'eau n'envahissent le tunnel. Je vous laisse imaginer l'envergure de l'opération dès lors qu'il est nécessaire de geler plusieurs dizaines de milliers de m3 de sol.

 

Pour réaliser cette opération de gel, des tubes sont installés à espace régulier dans lesquels est injectée une saumure à - 35° C de quoi bien durcir le sol avant de creuser. Lorsque la saumure se réchauffe elle est repompée puis refroidit par des groupes frigorifiques avant d'être réinjectée. Une palanquée de capteurs contrôlent régulièrement la température du sol.

 

Un travail de titan, mais qui permet de réaliser des miracles.

image.png
Le métro continue de s'améliorer sans cesse et c'est ainsi qu'en 1983 a été inaugurée, à Lille, la première rame sans conducteur. Il existe, à ce jour, plus de 200 réseaux sous-terrains à travers la planète ce qui fait du métro le moyen de transport le plus fréquenté.
Désormais, c'est avec davantage de bienveillance que je regarderai ce moyen de transport si pratique.

 

Pour en savoir plus :

 



17/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres