Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

La « particule de Dieu » ou le boson de Higgs.

Particule de Dieu.jpgDans l'exaltation qui a accompagné la chasse au Higgs, ce surnom de « particule de Dieu » a capté l'attention du public, mais les journalistes ont vite compris qu'il valait mieux ne pas l'utiliser à proximité de physiciens...
Ce terme provient du titre d'un livre de 1993 sur la physique des particules, co-rédigé par le physicien prix Nobel Léon Lederman.
Lederman y explique que le titre était à la base « La maudite particule », en référence à l'effort frustrant pour trouver la pièce manquante.
Son éditeur proposa une alternative plus polie et Lederman y vit une métaphore : la particule nous aide à simplifier notre compréhension de l'univers.
Comme de nombreux physiciens, Peter Higgs est gêné par le terme. Dans une interview avec le journal « The Guardian », il a expliqué que bien qu'il ne soit pas croyant, il considérait ce terme comme un abus potentiellement offensant du concept de « Dieu ».

A savoir : Les physiciens n'ont pas d'application spécifique ou d'objectif à l'esprit pour le Higgs. Leur seul but est de mieux comprendre l'univers. Le Higgs peut néanmoins inaugurer une ère nouvelle de découvertes : d'autres particules ou phénomènes, y compris des dimensions supplémentaires, ou encore la nature de la matière noire.
En 2013, le LHC (Grand collisionneur de Hadrons) a été fermé pour une remise à niveau du matériel qui a doublé pratiquement l'énergie de ses collisions... et va nous offrir quelque chose de totalement inattendu : une porte ouverte sur la matière noire....


15/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres