Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

La datation par le Carbone 14 évolue

Carbone 14.PNGAu début de l'été, l'ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen, avait salué la découverte réalisée par le Laboratoire de mesure du Carbone 14 (LMC14) dans le cadre de sa politique de recherche scientifique. Pour la toute première fois en effet, la mesure du carbone 14 a été testée sur des carbonates de plomb; il en résulte que le radiocarbone (Carbone 14) est détectable dans ce composé. Or, utilisé comme ingrédient dans la peinture et les cosmétiques depuis l'Antiquité, le carbonate de plomb est l'un des principaux composés de l'art et de l'archéologie. Ce résultat ouvre ainsi de nouvelles possibilités pour la datation et la connaissance d'objets patrimoniaux et pour l'histoire de l'Art, puisque jusque-là, la datation au Carbone 14 n'était principalement utilisée que sur des objets organiques (bois, charbon, os,...).

Testés sur des compositions cosmétiques de l'Antiquité - dont les échantillons ont été prélevés dans des pots à fards égyptiens et grecs conservés par le Musée du Louvre - les premiers résultats de cette recherche apportent en outre la preuve directe de synthèses chimiques dans les cosmétiques de la hante Antiquité confirmant l'expertise des anciens Égyptiens et des Grecs dans la synthèse chimique des cosmétiques.



28/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres