Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Est-il intéressant de se faire vacciner contre des maladies qui ont pratiquement été éradiquées ?

Polio.PNGCertains vaccins protègent en effet contre des maladies qui semblent appartenir au passé. On ne connaît personne qui en ait souffert autour de nous... Par exemple, la coqueluche, une grave infection respiratoire, ne touche plus que 50 à 250 personnes par an, contre plus de 5.000/an dans les années 1950. Pour la poliomyélite, la France n'a enregistré aucun cas depuis 1995, alors que la maladie faisait des milliers de paralysés et des centaines de morts par an au milieu du XXème siècle.

A quoi bon continuer à se prémunir contre ces maladies ? En réalité, si certaines ont pratiquement disparu de nos pays riches, c'est en grande partie parce que nous sommes tous bien vaccinés contre elles. Mais les microbes qui les provoquent n'ont pas disparu de la surface de la Terre pour autant. Ils continuent à circuler et à causer des maladies dans les pays où la vaccination n'est pas suffisante et où les conditions de vie ne sont pas bonnes.
Jusqu'ici, le virus de la variole est le seul à avoir été éradiqué de la planète grâce à la vaccination et à l'amélioration de l'hygiène. Il n'est donc plus nécessaire de se faire vacciner contre lui - il n'en existe plus que quelques échantillons, conservés dans des laboratoires hautement sécurisés.
Un autre microbe pourrait bientôt être relégué aux oubliettes, celui de la poliomyélite. Pour l'instant, on peut encore le croiser dans quelques pays. Si une personne vaccinée s'y rend, elle ne tombera pas malade... mais elle pourra ramener le virus dans son tube digestif sans même s'en apercevoir ! C'est ce qui s'est passé en Europe dans les années 1990. Le virus de la poliomyélite a ainsi été importé d'Asie jusque dans une région des Pays-Bas où la population n'était pas bien vaccinée. Bilan : deux morts et une soixantaine de personnes atteintes de paralysie. Cet exemple montre que si de moins en moins de personnes se font vacciner contre une maladie parce qu'elles pensent que cette dernière ne les menace plus, alors cette maladie risque bien de réapparaître.



22/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres