Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Des molécules foreuses

Molécules.PNGL'ère des nanomachines évoluant dans nos corps pour y mener des tâches complexes est pour bientôt. Dernier exemple en date, des recherches menées conjointement aux Etats-Unis (Université de Rice et de Caroline du Nord) et en Grande-Bretagne (Durham) ont conduit à la création de machines moléculaires étonnantes.
Cinquante mille fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu, ces nanomachines sont non seulement capables de se déplacer (grâce à un moteur moléculaire activé par lumière ultraviolette), mais aussi d'effectuer des forages, en tournant sur elles-mêmes à grande vitesse (2 à 3 millions de rotations par seconde). Chaque molécule peut être dirigée pour cibler des cellules précises, afin d'y apporter des médicaments ou au contraire de les détruire : se comportant (presque) comme une armée de perceuses électriques miniatures, les nanomachines peuvent trouer les membranes des cellules cancéreuses pour les tuer.
Des opérations chirurgicales menées directement sur les cellules, par des robots de taille moléculaire, en somme.
Testé avec succès sur des organismes simples (poissons), le procédé sera bientôt expérimenté sur des rongeurs.



03/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres