Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment l'ISS fait-il pour communiquer avec la Terre ?

Du 17 Novembre 2016 jusqu'à Juin 2017, notre frenchie Thomas Pesquet a fait partie de l'équipage de la Station spatiale internationale également connue sous le nom d'ISS.

 

Au cours de ce long périple je me suis demandé comment les occupants de cette station internationale communiquaient avec notre belle planète Bleue ?

 

Car, il faut bien l'avouer, même sur Terre les communications sont parfois difficiles. Il vous est sans doute arrivé de téléphoner dans le train, et d'être soumis aux caprices de la couverture réseau sur le trajet. Cela est imputable au fait que le signal doit basculer d'une antenne-relais à une autre, il n'est pas rare que nous soyons coupés au beau milieu d'un appel... et cela est bien énervant, n'est-ce pas ?

 

Alors, imaginez-vous, non plus dans un train, mais en orbite autour de la Terre à plus de 27.500 km/h. La moindre perte de communication, loin de n'être qu'un petit désagrément, peut faire la différence entre la vie... et la mort ! Rien que çà... d'où l'importance du sujet.

 

Pour les astronautes/spationautes séjournant à bord de la Station spatiale internationale (ISS), à environ 400 km d'altitude, un contact régulier et fiable avec le centre de contrôle est essentiel voire vital.
La difficulté est que les signaux ne peuvent pas être échangés via un seul émetteur-récepteur sur Terre. Pourquoi ?

 

Comme chacun le sait la Terre tourne et l'ISS, également en mouvement, n'est pas en orbite géo-stationnaire ! Cela empêche, selon la position de l'un par rapport à l'autre, les ondes radio de traverser la planète. Sans autre solution, la station se verrait privée de communications durant une bonne partie de son orbite de quatre-vingt-dix minutes, et ce, chaque fois qu'elle passerait de l'autre côté de la Terre.

 

Mais la Nasa a trouvé la solution à se problème en déployant le TDRSS (Tracking and Data Relay Satellite System, ou système de satellites de suivi et de relais de données). Il s'agit d'un réseau de sept satellites positionnés à 36.000 km d'altitude, tout autour du globe.

 

image.png

 

Ces satellites sont en orbite géosynchrone, c'est-à-dire qu'ils tournent dans le même sens que la Terre, en même temps que celle-ci tourne sur elle-même. Résultat, ils restent chacun au-dessus d'un point fixe de la surface terrestre.

 

Lorsque les astronautes doivent contacter les équipes sur Terre, leurs signaux sont envoyés au satellite le plus proche parmi ceux de la constellation du TDRSS. Celui-ci transmet alors le signal à la station au sol juste en dessous de lui, d'où il peut être relayé au centre de contrôle. Ainsi, pas de risque que les communications soient coupées !

 

Astucieux et efficace !



11/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres