Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Société


C'est quoi la précarité ?

Précarité.PNGLa précarité est une forte incertitude quant à la conservation ou la récupération d'une situation économique acceptable dans un avenir proche. C'est une notion subjective et relative.

En 1987, un rapport rédigé au nom du Conseil économique, social et environnemental (CESE) définit la précarité comme étant : "L'absence d'une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et aux familles d'assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux".

Les emplois précaires sont des emplois salariés dont la durée n'est pas garantie. Celle-ci peut être soit limitée (contrats à durée déterminée, stages, emplois aidés), soit incertaine (intérim). On peut également considéré comme précaires des emplois qui ne dégagent pas un revenu suffisant pour vivre : les emplois à temps partiel subi. La précarité se décline aussi au niveau des conditions de vie quand elles ne sont pas acceptables. Habiter un logement insalubre, un logement temporaire inadapté, voire aucun logement, sont des exemples de précarité des conditions de vie.

 

La précarité a un impact global sur le corps social qui peut se traduire par une dégradation des conditions de travail, des difficultés à développer une vie sociale, une révolte contre l'organisation sociale, une dégradation physique et mentale. Cette situation peut conduire à une fragilisation de la cohésion sociale qui peut éloigner durablement les individus du marché du travail et de la reconnaissance sociale. Cette dégradation a un coût pour la société dans son ensemble.


22/03/2019
0 Poster un commentaire

Faut-il garder l'heure d'été toute l'année ?

Heure d'été.PNGAprès une consultation publique au cours de laquelle 4,2 millions d'Européens ont demandé à mettre fin au changement d'heure deux fois par an (fin mars et fin octobre), la Commission européenne a proposé en septembre 2018 de laisser à chacun des États membres le choix de l'heure (été ou hiver) qu'il souhaite garder. Alors, faut-il s'aligner sur l'heure d'été, comme la majorité le réclame selon les sondages ?

 

En France, cela signifierait un décalage permanent de deux heures (GMT+2) sur l'heure solaire, avec des matinées hivernales tellement sombres que l'on ne verrait l'aube qu'à 10 heures, tandis que l'obscurité ne s'installerait que vers 22 heures.

Or, c'est justement la baisse du niveau de luminosité extérieure, repérée par la rétine et transmise à notre horloge biologique, qui favorise la sécrétion de l'hormone de l'endormissement, la mélatonine, par la glande pinéale.

La libération de la mélatonine indique ainsi à notre corps qu'il est temps d'aller dormir... Une baisse tardive de la luminosité décalerait donc notre sommeil ! Pour nous permettre de dormir une heure de plus et d'avoir du soleil plus tôt la journée, l'heure d'hiver semble être la plus judicieuse.

En attendant, ce 31 mars, n'oubliez pas de mettre vos pendules à l'heure d'été en les avançant d'une heure !


17/03/2019
0 Poster un commentaire

Les hommes ne pensent-ils qu'au sexe ?

Désir sexuel.PNGPas tant que cela, si l'on en croit les travaux de chercheurs en psychologie de l'université de l'Ohio (États-Unis), qui ont voulu vérifier la pertinence de cette idée reçue.

Ils ont demandé à 283 étudiantes et étudiants de noter, pendant une semaine, toutes leurs pensées concernant les besoins physiologiques.

Résultat : les hommes pensaient au sexe 19 fois par jour, contre 10 pour les femmes. Mais ils pensaient aussi plus souvent qu'elles à manger et à dormir !

 

En réalité, selon les chercheurs, le genre n'influence pas autant qu'on le pense la récurrence du désir sexuel, chacun conformant sans doute plus qu'il ne veut bien l'admettre ses réponses aux attentes de la société.

Comme le souligne l'étude, parue en 2011, un facteur est beaucoup plus déterminant : avoir une personnalité "érotophile" incline au sexe, que l'on soit homme ou femme.


27/02/2019
0 Poster un commentaire

Les principales dates du droit de grève

Droit de grève.PNG1791 : La loi  Le Chapelier proscrit les organisations ouvrières comme patronales, notamment les corporations des métiers, essentiellement catholiques, mais également les rassemblements paysans et ouvriers ainsi que le compagnonnage.

 

1864 : Abrogation du délit de coalition et instauration du droit de grève par Napoléon III avec la loi Ollivier.

 

1884 : La  loi Waldeck-Rousseau autorise les syndicats en France.

 

1946 : Le droit de grève est pleinement reconnu dans la Constitution : "Le droit de grève s'exerce dans le cadre des lois qui le réglementent", alinéa 7 du préambule. Ce droit n'est, en principe, autorisé qu'aux salariés du secteur privé.

 

1950 : Le Conseil d’État considère que la grève est possible pour les fonctionnaires, mais qu'elle peut être encadrée. D'une part, certaines catégories de fonctionnaires demeurent exclues (police nationale, CRS, magistrats, militaires, administration pénitentiaire). D'autre part, un service minimum doit être mis en place (fonction publique hospitalière, agents de la navigation aérienne, service d'accueil dans les écoles maternelles et élémentaires).

 

2000 : Le droit de grève est inscrit dans la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.


23/02/2019
0 Poster un commentaire

Waymo a lancé en décembre le premier service de taxi autonome.

Waymo One.PNGDepuis le temps que l'on parle des voitures autonomes, un pas important a été franchi en décembre 2018... sans que l'on en ai tous conscience !

 

Waymo, filiale de Google, a lancé (le 06/12/18) Waymo One, le premier service de location de véhicules sans chauffeur (voiture autonome de niveau 4), dans la ville de Phoenix, en Arizona (États-Unis).

Le principe : une application permet de commander une voiture pour une heure et une destination données. Les véhicules sont disponibles 24h/24 et 7j/7.

Pour l'instant, un assistant reste à bord pour rassurer les passagers et reprendre la main en cas de besoin. Mais à terme, il devrait disparaître et le service, être étendu à d'autres villes américaines.

Rappelons que les accidents impliquant des voitures autonomes restent très rares à ce jour. Le seul impliquant la mort d'un piéton a eu lieu justement dans cette région, en mars 2018.


17/02/2019
0 Poster un commentaire

Sur quoi agit le Viagra ?

Viagra.PNGContrairement à une idée reçue, il n'a aucune action sur le désir. Son seul intérêt, c'est de favoriser l'érection du pénis. Mais cela n'est possible qu'après stimulation sexuelle. Celle-ci libère en temps normal dans le corps caverneux du monoxyde d'azote, lequel active une enzyme qui fait grimper la concentration d'une molécule, la guanosine monophosphate cyclique, ou GMPc. Celle-ci relâche les muscles lisses des artères et du tissu intracaverneux, favorisant l'afflux de sang et donc l'érection. En inhibant les enzymes qui dégradent cette GMPc, le sildénafil, commercialisé sous le nom de Viagra, agit uniquement en accentuant son effet.


16/02/2019
0 Poster un commentaire

A quel âge devient-on grand parent en France ?

Grands-parents.PNGAujourd'hui, les femmes sont grands-mères pour la première fois à 54 ans en moyenne, et les hommes grands-pères à 56 ans, d'après une enquête de l'Insee en 2011.

A 65 ans, 3 Français sur 4 sont grands-parents, et à 70 ans, ils sont 4 sur 5 à l'être. En revanche, un cinquième des individus ne sont toujours pas grands-parents à 75 ans (la plupart parce qu'ils n'ont pas eu d'enfants !). Ainsi les grands-parents d'aujourd'hui sont-ils plus âgés de 2 ans et demi par rapport à ceux de 1998. Ils sont, en effet, devenus parents plus tard, et bénéficient d'une espérance de vie allongée, ce qui augmente leurs chances d'avoir un premier petit-enfant à un âge avancé.

Depuis quelques années, les baby-boomers se sont ainsi transformés en papy-boomers et la France compte désormais un nombre record de grands-parents : en 2011, l'Insee en dénombrait quelque 15,1 millions, soit 2,5 millions de plus qu'il y a seulement 20 ans.


03/02/2019
0 Poster un commentaire

Est-ce naturel de croiser les jambes lorsque l'on est assis ?

jambes croisées.PNGAu-delà d'une attitude de protection liée, notamment pour les femmes, à un impératif culturel, le fait de croiser les jambes en position assise présente un réel avantage : c'est plus confortable que de garder les deux pieds au sol.

Parce qu'on s'appuie alors sur l'un ou l'autre des os "ischions" du bassin ; ce qui soulage le périnée, cette région très sollicitée quand on s'assied sur les deux fesses. De plus, cette position repose les viscères et les muscles abdominaux profonds, fréquemment contractés ou douloureux.

Attention cependant : si on se tire-bouchonne sans cesse, on finit par développer des tensions au niveau des muscles situés le long de la colonne vertébrale, ce qui peut engendrer des courbatures et un mal de dos. Certains kinésithérapeutes conseillent par ailleurs d'alterner le sens de croisement des jambes.


30/01/2019
0 Poster un commentaire

Mais que mangent les Français ?

Manger.PNGVoilà une question bien intéressante : que mangent les habitants de l'hexagone ? Et bien voici la réponse :

 

- Des féculents : Un Français mange en moyenne 109 kg de blé par an (sous forme de pain, pâtes,...), 47 kg de pommes de terre et 5,7 kg de riz.

- Des légumes : Le plus consommé est la tomate : 12 kg/an/habitant en frais (14 kg en transformé). Les surgelés représentent 12 kg.

- Des fruits : Le plus consommé est l'orange, avec 38 kg/an/personne, dont 85 % sous forme de jus. A table, les Français apprécient les pommes (22 kg).

- Du sucre et de l'huile : Un Français consomme 35 kg de sucre par an, à 80 % sous forme incorporée à des produits sucrés, et 13,5 kg d'huile végétale, principalement issue de la culture de tournesol (mais aussi de colza et d'olive).

- De la viande et du poisson : Nous mangeons 32,8 kg de porc par an et par habitant, 26,4 kg de volaille et 24 kg de bœuf. Le poisson représente 23 kg.

- Des laitages : Les produits laitiers (fromages, yaourts, ...) pèsent pour 6 % du total des aliments consommés (liquides et solides) par les Français adultes. C'est quatre fois plus pour les enfants de moins de 10 ans.

 

Vous y retrouvez-vous ?


28/01/2019
0 Poster un commentaire

Naît-il actuellement davantage de jumeaux ?

jumeaux.PNGOui ! Le taux de naissances multiples a presque doublé en quarante ans : 17 % aujourd'hui, contre moins de 10 % avant les années 1980. Cette augmentation s'explique d'abord par celle de l'âge des parturientes. Aujourd'hui, les femmes font des enfants à 30 ans au lieu de 25 ans. Or, le risque d'avoir des jumeaux augmente avec l'âge, en même temps que le taux d'hormone FSH, nécessaire à la maturation des ovules. A 20 ans, une femme a 6 chances sur 1.000 d'avoir des jumeaux, contre 15 sur 1.000 à 37 ans !

Le second facteur, c'est l'assistance à la procréation, qui favorise les grossesses multiples. En 2013, 13.229 femmes ont eu des jumeaux en France, 197 des triplés, et 7 des quadruplés.

Cependant, la tendance actuelle est de n'implanter qu'un seul embryon : le boom des jumeaux devrait donc cesser.


27/01/2019
0 Poster un commentaire