Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Société


Pour payer moins chères vos boîtes de médicaments

medicament.PNGAllant peu souvent à la pharmacie je n’avais pas vraiment fait attention que depuis maintenant 10 ans, on doit payer 0,5 euros pour chaque boîte ou flacon de médicament prescrit par notre médecin traitant. Évidemment il y a un garde-fou : cela ne peut dépasser 50 euros/an. Mais tout de même !  
Et que dire pour les grands malades ou pour ceux atteints d’infections chroniques. Le plafond de 50 € doit vite être atteint.  
 
Souvent mon médecin, et probablement le vôtre, me prescrit des boîtes pour un mois voire deux. Or, il s’avère que plus de 350 médicaments couvrant diverses pathologies sont conditionnés en boîtes de 3 mois.  
Donc le renouvellement de la prescription médicale est à faire trimestriellement et non mensuellement. Le calcul est simple : 3 boîtes mensuelles = 1,50 € versus 0,5 € pour une boîte trimestrielle. Le diable se niche vraiment dans les détails !  
 
Outre, le patient qui est bénéficiaire, l’Assurance maladie est également gagnante car il faut savoir que le prix des médicaments en grand format est inférieur d’environ de 13%.  
 
Bien entendu, il semble logique de ne pas procéder ainsi en début de traitement et ce, tant que vous n’avez pas pu vérifier que ledit traitement ne vous procure pas des effets indésirables. Les boîtes conditionnées par trimestre conviennent surtout aux patients habitués à leur traitement et ne souffrant d’aucune difficulté de tolérance.


23/04/2018
0 Poster un commentaire

Y a-t-il une vie avant la mort ? Drôle d'interrogation de Pierre Rabhi !

Au cours de mes lectures je suis tombé sur une déclaration très étonnante et très sensée de Pierre Rabhi prononcée lors du TEDxParis 2011. Un véritable conteur, sage et poète....

 

Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design) sont organisées dans le but de diffuser des « idées qui valent la peine d'être diffusées ». Un vaste programme donc !
En 2011, la conférence de Paris s'est déroulée à l'espace P. Cardin et réunissait de nombreuses personnalités aux profils différents voire atypiques tels Nicolas Bedos, Nicole Turbé-Suetens, Jean-François Noubel, Elisabeth Laville, Jacques Dupriez,....

 

Et c'est au cours de cette conférence que Pierre Rabhi s'est interrogé sur une question de fond « Y a-t-il une vie avant la mort ? ». Sobrement et calmement il a alors prononcé ces sages paroles :

 

« La grande proclamation de la modernité, c'était que le progrès allait en quelque sorte libérer l'être humain. Mais moi, quand je prenais l'itinéraire d'un être humain dans la modernité, je trouvais une série d'incarcérations, à tort ou à raison. De la maternelle à l'Université on est enfermés, on appelle ça un « bahut ». Tout le monde travaille dans des boites, des petites, des grandes boites, etc. Même pour aller s'amuser, on va « en boite », bien sûr, dans sa « caisse » hein, bien entendu ! Et puis vous avez la dernière boite, où on « stocke » les vieux, en attendant la dernière boite que je vous laisse deviner.
Voilà pourquoi je me pose la question : « existe-t-il une vie avant la mort ?
».

 

Et cette évidence m'est soudainement apparue : notre vie n'est faite que de boîtes (et pas seulement de conserve:)) qui nous incarcèrent sans cesse... est-ce cela la vie ? Où est la Liberté ? Mais là,  j'ouvre une autre « boite » de Pandore.... Encore une boîte !

 


20/04/2018
0 Poster un commentaire

Combien de langues sont pratiquées dans le monde ?

Langues.PNGVoilà le genre de question que peu d'entre nous doivent se poser. Il est vrai que cela n'est pas fait pour émouvoir les foules !

 

Mais ce sujet est finalement important surtout si l'on se remémore la Bible et la fameuse légende entourant la Tour de Babel.

 

Petit rappel de cette histoire : après le Déluge et la fameuse arche de Noé, tous les hommes parlaient la même langue. En atteignant une plaine du pays de Shinéar (Sud de la Mésopotamie), ils décident alors de construire une ville dont le point d'orgue serait une Tour dont le sommet toucherait le ciel : la fameuse Tour de Babel.
Évidemment, Dieu prit ombrage de l'infâme prétention des hommes et mélangea les langues afin que les arrogants humains ne se comprennent plus ... ce qui conduisit à l'arrêt de la Tour. (N'y voyez aucune similitude avec la Tour Burj Khalifa à Dubaï.....quoique !).

 

Depuis ces temps immémoriaux l'on dénombre à peu près 7.000 langues à travers le monde. Ceci étant la majorité de nos congénères n'en emploient régulièrement qu'une petite centaine (anglais, mandarin, espagnol, hindi, arabe, français,....).
A cela il convient de rajouter plusieurs milliers de dialectes qui sont une variété linguistique. La Papouasie-Nouvelle-Guinée, championne en ce domaine, en totalise plus de 800 à elle seule ! Pas simple de se comprendre dans le pays...

 

Mais régulièrement les langues et dialectes les moins utilisés disparaissent de nos modes de vie, cela est notamment le cas en Amazonie ou en Afrique.... Et s'il ne subsiste pas de traces écrites, la langue s'éteint alors définitivement avec la mort de ses derniers pratiquants. Or, il semblerait que seulement 200 idiomes soient utilisés à l'écrit ce qui amène l'Unesco à prévoir que la majorité des langues existant à ce jour auront disparu d'ici la fin de ce siècle.

 

La question que l'on peut désormais se poser, est de savoir si, progressivement, l'on s'oriente vers un nouvel espéranto que tous les hommes pratiqueront et alors la boucle sera bouclée.


Retour à la case départ !


11/04/2018
0 Poster un commentaire

Santé : Les médicaments en vente libre toujours plus chers qu’en pharmacies

médicament.PNGJe pensais que les prix baisseraient mais dans les faits il n’en est rien ! C’est bien dommage, … et tant mieux pour les pharmaciens qui vont retrouver une frange de leur clientèle (enfin c’est à leur souhaiter !).

 

Destinée à favoriser la concurrence, la loi de 2008 sur la mise en accès libre des médicaments sans ordonnance n’a pas eu les effets escomptés.
Au lieu de baisser, les prix de ces produits vendus en pharmacie, sur Internet et dans les grandes et moyennes surfaces augmentent : +4,3% en moyenne entre 2016 et 2017, selon une enquête récente de l’association Familles rurales.

 

Fréquemment utilisées en automédication, ces spécialités (Arnigel, Maalox, Nurofen,….) font en outre l’objet de tarifications très différentes selon leur lieu de vente. Et cela peut passer du simple au … triple !
Le tarif du Dacryum (lavage ophtalmique) varie par exemple de 1,95 € à 8,50 €. Par ailleurs, les médicaments vendus sur internet sont en moyenne 24% moins chers que dans les officines physiques. Par contre, cet avantage est gommé par les frais de port, ce qui, en bout de course, peut aboutir à un prix payé par le consommateur égal voire supérieur à celui réglé en pharmacie.


29/03/2018
0 Poster un commentaire

Mais d'où vient la vaccination ?

Vaccination.PNGOn doit le premier vaccin efficace au médecin anglais Edward Jenner. En 1796, il inocula la vaccine (la variole bovine) à un enfant pour le préserver de la variole humaine, après avoir constaté que les éleveurs de bovins ne contractaient pas cette terrible maladie. Un premier succès vaccinal confirmé par les travaux de Louis Pasteur, qui mit notamment au point, en 1885, le premier vaccin contre la rage.
Par la suite, de nombreux autres vaccins ont permis de réduire les épidémies de tuberculose (BCG, 1921) et de poliomyélite (1955).
Depuis janvier 2018, ont vaccins sont désormais obligatoires en France ... soulevant bien des interrogations auprès du grand public assez sceptique sur la question.


13/03/2018
0 Poster un commentaire

Est-il intéressant de se faire vacciner contre des maladies qui ont pratiquement été éradiquées ?

Polio.PNGCertains vaccins protègent en effet contre des maladies qui semblent appartenir au passé. On ne connaît personne qui en ait souffert autour de nous... Par exemple, la coqueluche, une grave infection respiratoire, ne touche plus que 50 à 250 personnes par an, contre plus de 5.000/an dans les années 1950. Pour la poliomyélite, la France n'a enregistré aucun cas depuis 1995, alors que la maladie faisait des milliers de paralysés et des centaines de morts par an au milieu du XXème siècle.

A quoi bon continuer à se prémunir contre ces maladies ? En réalité, si certaines ont pratiquement disparu de nos pays riches, c'est en grande partie parce que nous sommes tous bien vaccinés contre elles. Mais les microbes qui les provoquent n'ont pas disparu de la surface de la Terre pour autant. Ils continuent à circuler et à causer des maladies dans les pays où la vaccination n'est pas suffisante et où les conditions de vie ne sont pas bonnes.
Jusqu'ici, le virus de la variole est le seul à avoir été éradiqué de la planète grâce à la vaccination et à l'amélioration de l'hygiène. Il n'est donc plus nécessaire de se faire vacciner contre lui - il n'en existe plus que quelques échantillons, conservés dans des laboratoires hautement sécurisés.
Un autre microbe pourrait bientôt être relégué aux oubliettes, celui de la poliomyélite. Pour l'instant, on peut encore le croiser dans quelques pays. Si une personne vaccinée s'y rend, elle ne tombera pas malade... mais elle pourra ramener le virus dans son tube digestif sans même s'en apercevoir ! C'est ce qui s'est passé en Europe dans les années 1990. Le virus de la poliomyélite a ainsi été importé d'Asie jusque dans une région des Pays-Bas où la population n'était pas bien vaccinée. Bilan : deux morts et une soixantaine de personnes atteintes de paralysie. Cet exemple montre que si de moins en moins de personnes se font vacciner contre une maladie parce qu'elles pensent que cette dernière ne les menace plus, alors cette maladie risque bien de réapparaître.


22/02/2018
0 Poster un commentaire

Est-il possible de se faire vacciner contre toutes les maladies du monde ?

Vaccination.PNGNon. Des épidémies se propagent encore sur la planète, sans que l'on puisse s'en protéger par un vaccin. C'est le cas du sida, du chikungunya ou d'Ebola.  Soit parce que le microbe est particulièrement complexe à étudier, soit parce qu'il parvient toujours à échapper à nos défenses immunitaires. L'une des pistes explorées pour fabriquer les vaccins du futur repose sur la « neutralisation par génie génétique ». Il s'agit de rendre le microbe inoffensif en manipulant génétiquement certains de ses gènes dangereux. De grands espoirs reposent également sur la vaccination génétique, qui consiste à introduire un petit morceau de code génétique spécifique du microbe dans les cellules de la personne vaccinée.
Mais l'un des grands défis du XXIème siècle sera sûrement de réussir à mettre au point des vaccins contre les maladies véhiculées par des parasites, comme celui qui provoque le paludisme (Plasmodium, transmis par les moustiques). En effet, on ne sait vacciner que contre des bactéries ou des virus. Et l'on ne parvient pas à fabriquer un vaccin qui soit à la fois sûr (sans risque d'effets secondaires importants) et efficace contre un parasite.


07/02/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi parle-t-on d'obligation vaccinale ?

Obligation vaccinale.PNGLe gouvernement a tranché : depuis le 1er janvier, onze vaccins sont désormais obligatoires. Tous les enfants nés après cette date devront les avoir reçus avant l'âge de 1 an. Jusqu'à présent, seuls trois d'entre eux étaient obligatoires : ceux contre la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos. Les huit autres (coqueluche, hépatite B, ...) étaient simplement recommandés.
Cette situation (avec deux groupes de vaccins) n'était pas logique. En effet, tous sont considérés comme aussi importants les uns que les autres par les spécialistes. D'ailleurs, dans la plupart des pays européens, tous ont obtenu le même statut : ils sont recommandés.
Alors, pourquoi les autorités françaises n'ont-elles pas, elles aussi, choisi de faire basculer tous les vaccins dans le groupe « recommandés » ? Parce qu'elles estiment que la situation de défiance est trop inquiétante dans notre pays pour lever les trois obligations vaccinales, et qu'il vaut mieux les rendre tous obligatoires !
Reste à savoir si ce choix permettra d'inverser la tendance et de faire diminuer les réticences exprimées par un Français sur quatre.


25/01/2018
0 Poster un commentaire

L'homme est-il menacé par l'Intelligence Artificielle ?

AI.PNGDes robots créés par une super-intelligence qui viennent menacer l'espèce humaine, cela ne vous rappelle rien ? "Terminator", bien sûr, film devenu culte depuis sa sortie sur les écrans en 1984 ! Un scénario d'anticipation qui, selon certains, ne relèverait pas nécessairement de la pure fiction.
En 2014, déjà, des scientifiques de renom tel l'astrophysicien britannique Stephen Hawking s'inquiétaient de l'émergence de l'intelligence artificielle (I.A) dans nos sociétés. Hawking allant jusqu'à déclarer que « le développement d'une pleine intelligence artificielle pourrait signifier la fin de l'humanité ».
D'autres encore n'hésitent pas à comparer l'I.A à l'arme nucléaire, voire à la trouver plus dangereuse...
Cette menace est-elle réelle ? Nombreux sont les spécialistes qui pensent que le danger représenté par l'I.A se limite à la prise de mauvaises décisions plutôt qu'à une destruction intentionnelle de l'humanité.
Et pour cause, l'I.A n'a pour le moment jamais fait preuve d'une quelconque intentionnalité. Le risque c'est que des I.A responsables du trafic aérien, d'un système de sécurité ou de transport d'énergie, ou d'une autre des multiples tâches qui leur sont aujourd'hui déléguées, commettent des erreurs et provoquent une catastrophe.
La menace n'est donc pas nécessairement celle que l'on craint. Du moins, pas tant que l'homme n'aura pas développé une super-intelligence capable d'intention de façon autonome....

Une vaste question de société !


18/01/2018
0 Poster un commentaire

Est-il dangereux de se faire vacciner ?

Vacciner.PNGLes vaccins sont des médicaments et, comme tous les médicaments, ils comportent des bénéfices... et des risques. Mais ces derniers sont très faibles : moins d'une personne sur 10.000 (soit 0,01%) souffrira d'effets secondaires importants (convulsions, malaises, allergies sévères...). C'est très peu ! Il faut dire que les vaccins sont des médicaments un peu particuliers : on les donne à des personnes en bonne santé.

Certaines craintes sur la dangerosité des vaccins n'ont aucun fondement. Ainsi, celui contre la rougeole augmenterait le risque de devenir autiste ? La seule étude qui montrait un tel lien a été totalement démentie, et le scientifique derrière ces travaux a dû retirer sa publication.

Autre point de grande inquiétude : l'aluminium contenu dans certains vaccins pour renforcer l'efficacité de leur protection. Certains pensent qu'il peut provoquer une sorte de maladie avec une grande fatigue ou une faiblesse musculaire. Mais, pour l'instant, personne ne l'a démontré. Des chercheurs estiment que si ce risque était confirmé (ce n'est pas le cas actuellement), il ne concernerait qu'une petite partie des personnes vaccinées, celles qui sont prédisposées génétiquement pour développer ce genre de complications.


14/01/2018
0 Poster un commentaire