Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Lectures


L'écho des morts : un thriller de Johan Theorin

L'écho des morts.PNGL'histoire : Les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s'installer définitivement dans l'île d'Öland à l’atmosphère si étrange. Quelques jours après leur arrivée, Katrine Westin est retrouvée noyée. Son mari s’enfonce dans la dépression. Alors que d’inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface. La jeune policière chargée de l'enquête est vite convaincue que cette mort n’est pas accidentelle...
Porté par l'écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s'entrecroisent dans un climat troublant, aux limites du fantastique.Theorin est un écrivain des climats et des ambiances, des tout petits riens dont la lente et modeste accumulation font des grands touts.

 

Mon avis : Un thriller (prix du meilleur polar suédois) dont l'action se passe dans le froid et l'isolement de l'île d'Öland. Entre réalité et fantômes comment détricoter le vrai de l'imaginaire local. Et c'est ce qu'arrive à faire ce roman en reléguant au second rang l'enquête policière. Il y a du brio et je doute que vous lâchiez ce livre avant l'explication finale.


20/12/2018
0 Poster un commentaire

Hacker à bord : un roman de Chritian Grenier

Hacker à bord.PNGL'histoire : Quand le richissime dirigeant d'un trust informatique demande à Logicielle d'assurer sa protection lors d'une croisière en Méditerranée, celle-ci hésite.

Sur le point de se marier avec Max, elle aspire à une lune de miel de rêve. Un simple message anonyme : "Accepte" la décide.

Mais un redoutable hacker s'invite à bord et un meurtre est perpétré. L'amour de Max et Logicielle menace de faire naufrage.

 

Mon avis : Je ne connaissais pas ce lieutenant de police "Logicielle" mais j'ai apprécié son enquête durant son propre mariage à bord du Queen Beauty. C'est facile à lire, bien rythmé et cela nous offre une agréable croisière... alors pourquoi s'en priver ?


21/11/2018
0 Poster un commentaire

"Tu comprendras quand tu seras grande", un roman de Virginie Grimaldi

Grimaldi.PNGL'histoire : Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre.

Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l'aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d'une résidente, qui ne la laisse pas indifférente...

 

Mon avis : Un livre plein de fraîcheur, d'humour décapant, d'humanité  et de vérités que l'on connaît dès lors que l'on a des "anciens" dans son entourage. Les répliques et les remarques que se fait Julia sont pertinentes et tellement réalistes. L'on se reconnaît inévitablement à un moment ou un autre. Ce style de livre me change des polars et je ne le regrette pas. Je ne peux que vous le conseiller !


09/11/2018
0 Poster un commentaire

Sleeping beauties : un roman de Stephen et Owen King

Sleeping beauties.PNGL'histoire : Dans un futur si réel qu’il pourrait s’avérer proche, quelque chose se passe quand les femmes se couchent : elles s’enveloppent d’un voile tel un cocon. Si on les réveille, si le voile qui entoure leur corps est dérangé ou transgressé, les femmes deviennent sauvages et extrêmement violentes; et alors qu’elles dorment elles partent vers un autre lieu…

Les hommes de notre monde sont abandonnés, laissés à leurs instincts de plus en plus primaires. Cependant, une femme, la mystérieuse Evie, est immunisée contre cette bénédiction ou malédiction de maladie du sommeil. Evie est-elle une anomalie médicale qui doit être étudiée ? Ou est-elle un démon qui doit être détruit ?”

 

Mon avis : un roman volumineux co-écrit par Stephen King et l'un de ses fils (Owen). C'est du fantastique pur et, au début, l'on se demande si l'on ira au bout de cette histoire. Mais progressivement 2 mondes parallèles s'ouvrent : celui des hommes et celui des femmes... avec une violence de plus en plus palpable.

C'est une ode aux femmes et à leur sagesse... et l'on s'aperçoit que sans elles nous serions voués à la disparition pure et simple. Au final, je n'ai pas regretté m'accrocher à cette œuvre de science fiction et le plaisir fut réel.

Merci Messieurs King...


19/10/2018
0 Poster un commentaire

Par accident, un roman policier d'Harlan Coben

Par accident.PNGL'hsitoire : L’officier Napoléon Dumas n’obéit qu’à une seule loi, la sienne. Quand on retrouve sur la scène de meurtre d’un policier les empreintes de Maura, son amour de lycée disparue il y a quinze ans, c’est selon ses règles que Nap est décidé à enquêter. Les coïncidences semblent bien trop nombreuses dans cette affaire : peu avant la disparition de Maura, Leo, le frère jumeau de Nap, et sa petite amie Diana avaient été retrouvés morts sur la voie ferrée. Un double suicide auquel Nap n’a jamais cru. Or Rex, l’officier qui vient de mourir, était aussi un de leurs camarades de lycée. Que s’est-il passé à l’époque ? Quel lien unissait ces quatre adolescents ? Nap n’a jamais perdu l’espoir de retrouver Maura et de découvrir la vérité sur la mort de son frère. Mais est-il prêt à tout entendre ?

 

Mon avis : Je suis fan d'Harlan Coben et ce thriller ne m'a pas déçu. L'intrigue est bien montée et l'on reste dans le brouillard un long moment à se demander comment cela va se déboucler. C'est rythmé et l'on retrouve quelques personnages de la série "Myron Bolitar" telle Loren Muse.

Un tout petit regret : au début de sa carrière Harlan nous proposait un coup de théâtre dans les toutes dernières pages.... cela ne se fait plus. Dommage !


09/08/2018
0 Poster un commentaire

L’écrivain national, roman de Serge Joncour

ecrivain-national.jpgL’histoire : En résidence d'auteur à Donzières, dans le centre de la France, un écrivain apprend la disparition d'un vieux nommé Comodore. Un couple de jeunes néoruraux, Aurélik et Dora, est soupçonné de l'avoir assassiné. Fasciné par Dora, l'écrivain sillonne la région à la recherche de pistes susceptibles de faire la lumière sur cette affaire.

Mon avis : ce roman a obtenu le Prix des Deux Magots 2015. On suit les pas de cet « écrivain national » dans un petit village de province à la recherche d’une vérité sur une histoire qu’il a découverte en attendant que l’on vienne le chercher à la gare. C’est l’opposition des bien-pensants d’un village contre les marginaux du coin qui se trouvent également être des opposants à la construction d’une nouvelle scierie moderne.
Je suis néanmoins resté sur ma faim sur le dénouement de cette histoire…. Mais peut être que cela se passe ainsi dans la vraie vie.
Je n’ai pas totalement adhéré à ce livre malgré sa qualité.


02/08/2018
0 Poster un commentaire

La jeune fille et la nuit : un roman de Guillaume Musso

La jeune fille et la nuit.PNGL'histoire : Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur - Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur - Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.

 

Mon avis : Encore un livre passionnant de Guillaume Musso qui vous fera passer de délicieuses heures cet été au bord des plages ou de la piscine. Pour une fois l'histoire ne se déroule pas aux States mais à Antibes.

L'intrigue est intéressante et l'on apprend progressivement comment le destin de chacun est lié aux autres protagonistes... jusqu'au dénouement final. Et là, j'avoue une pointe de déception car je trouve que Guillaume Musso nous a habitué à des dénouements plus surprenants. L'ensemble reste néanmoins de haute tenue et je ne peux que vous conseiller de lire ce livre afin de savoir quel destin a été celui de Vinca Rockwell.


07/07/2018
0 Poster un commentaire

Ne t'éloigne pas : un thriller d'Harlan Coben

 

L'histoire : Derrière le rêve américain, les pires cauchemars sommeillent... À la sortie d'un club de strip-tease, un homme et une femme disparaissent. Dix-sept ans plus tard, alors qu'un inspecteur tente toujours de percer le mystère, des secrets qu'on croyait soigneusement enterrés remontent doucement à la surface. Une nouvelle visite en enfer organisée par les méninges habiles du maître de nos nuits blanches.

 

Mon avis : Je suis fan d'Harlan Coben et j'ai quasiment lu l'ensemble de ses ouvrages que je trouve excellents. Celui-ci ne déroge pas à la règle, bien construit et l'on se dirige progressivement vers la vérité.
Ceci étant, la spécificité de ce talentueux auteur, à ses débuts, était de ne dévoiler la clef de l'énigme que dans l'avant-dernière voire la dernière page de son livre, or dans le cas présent la vérité se dévoile à une vingtaine de pages du terme de ce thriller. Je préférais ses premiers dénouements quelques mots avant le point final.
Dommage également qu'il ait fait vieillir prématurément son héros fétiche Myron Bolitar.... Je ne m'en étais pas lassé. Après 5 ans d'interruption aux States (mais 7 ans en France puisque "Sous haute Tension" est paru dans l'hexagone en 2011 et "Sans Défense" cette année), le duo Myron et Win va reprendre du service... et c'est tant mieux.


13/06/2018
0 Poster un commentaire

5 pas vers le bonheur : un roman de Théo Lemattre

image.png


L’histoire: Cinq lettres. C’est tout ce que Martin a laissé à son fils, Tomas, avant de mourir. Cinq lettres et pas une de plus. Ce sont leurs « petites leçons de vie », comme à l’époque. Mais cette fois, l’enjeu est bien différent…
Exclu du cocon familial depuis ses 18 ans, Tomas est un jeune homme raté, au chômage, sans ambition et désœuvré, qui mène une vie tristement décadente. Aigri, il jalouse secrètement sa sœur, Sophie, qui a toujours été la préférée de leur père et à qui tout réussit.
Le lendemain de l’enterrement, chez le notaire, il comprend qu’il va devoir respecter les dernières volontés de ce père tant haï, s’il veut recevoir sa part d’héritage. Cinq lettres, cinq épreuves.
Contraint et forcé, le jeune homme va plonger dans une quête d’identité qui bouleversera son existence toute entière. Deux issues sont possibles : le succès ou la chute.

 

Mon avis : Théo Lemattre est un très jeune auteur (Né en 1997 à Dechy) dont le premier succès a été « La malédiction du Vatican » qui s’est écoulé à 5.000 exemplaires alors qu’il avait à peine 18 ans.
J’avoue que je le suis dans son parcours prolixe d’auteur et j’ai déjà lu, outre « La malédiction du Vatican », « Retomber amoureux », « Le complot de Tchernobyl », « Les mains blanches », « Les chaînes du papillon ».
Théo est un rêveur mais baigné de talent dans un jus d’imagination débordante. Ses bouquins sont à mi-chemin entre la nouvelle et le roman. Autant dire que cela se lit rapidement et procure un plaisir certain.
Son avenir dans le roman devrait être radieux et il nous appartient à chacun de l’encourager afin qu’il persévère dans cette voie royale et ce…. pour notre plus grand plaisir.

 

Son blog : https://www.theolemattre.com/


30/05/2018
0 Poster un commentaire

Code 93 : un polar de Olivier Norek

image.png

 

L’histoire : Victor Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits. Une série de découvertes étranges – un cadavre qui refuse de mourir, un toxico victime d’autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3. Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…

 

Mon avis : « Code 93 » est le premier livre écrit par Olivier Norek, flic de profession dans le 9-3 durant une quinzaine d’année. Il est actuellement en disponibilité mais vu le succès que rencontrent ses écrits je doute fort qu’il retourne dans le monde policier.

Avant « Code 93 » j’avais déjà lu ce qui était son second bouquin «  Territoires ». Cela m’avait inquiété quant à la gestion des cités par les maires pour obtenir un calme relatif. Mais son réalisme et sa limpidité m’ont amené à poursuivre mes lectures de cet auteur Toulousain et c’est ainsi que je suis arrivé sur « Code 93 ».

J’avoue que je ne sais pas quelle est la part de vérité mais si cela est avéré ce n’est guère réjouissant (je n’en dévoile pas plus sinon que cela à un certain rapport pour ne pas dire un rapport certain avec le Grand Paris qui est en train de se bâtir).

Dans « Code 93 » je pensais qu’il y aurait davantage de sang après un départ tonitruant mais il n’en est rien. Ce bouquin reste néanmoins hyper-réaliste d’autant plus que c’est un vrai flic qui l’a écrit. Une fois que l’on en démarre sa lecture l’on ne peut plus le lâcher, vous voilà prévenus.

 

Bonne lecture.


16/05/2018
0 Poster un commentaire