Comment ou Pourquoi - Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment ou Pourquoi


Pourquoi le chiffre 4 des horloges ne s’écrit-il pas IV ?

Horloge.PNGC’est en effet le cas, par exemple, de la célèbre horloge de la gare de Lyon, à Paris. Normalement, si l’on suit les règles de numérotation romaine, le chiffre 4 doit s’écrire IV puisque le I placé devant le V est considéré comme une soustraction (5 – 1 = 4).
À l’inverse, le I placé après le V (VI) est interprété comme une addition, et indique  le chiffre 6 (5 + 1 = 6).
Pourtant, au XVème siècle, lorsque les horlogers décident d’utiliser les chiffres romains, déjà en usage sur les cadrans solaires, pour les cadrans des horloges, on préfère utiliser la graphie IIII pour indiquer le chiffre 4. Ce IIII a d’ailleurs un nom : le « quatre d’horlogerie ».
A cela plusieurs raisons. D’abord, cela évite de confondre le IV et le VI, qui seraient écrits la « tête en bas » sur les cadrans. Ensuite, le III étant placé face au VIII, cette graphie assure une symétrie esthétique entre les deux moitiés du cadran puisque chacun de ces deux chiffres est constitué de quatre lettres.
Enfin, elle permet la constitution de trois groupes de quatre chiffres, le premier avec le I (I, II, III IIII), le deuxième avec V (V, VI, VII, VIII), et le troisième avec X (IX, X, XI, XII).


17/11/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi devient-on grisonnant avec l’âge ?

Cheveux grisonnants.PNGLes coupables sont les mélanocytes, les cellules chargées de la fabrication des pigments colorants nos cheveux !
À partir d’un certain âge, en moyenne vers 30 ans pour les hommes et 35 ans pour les femmes, ces mélanocytes ne sont plus renouvelés : c’en est fini des pigments de notre crinière !
Les kératinocytes, qui la font « pousser », ont quant à eux une durée de vie plus longue.
Résultat : les cheveux continuent de grandir, mais les pigments ne sont plus là. Ils deviennent d’abord gris, puis blancs une fois que toute trace de pigment a disparu.


"Se faire des cheveux gris", ce n’est cependant pas qu’une question d’âge. En 2013, des chercheurs de l’université de New York ont voulu savoir si le stress pouvait littéralement nous donner des cheveux gris. Il semble que oui : lorsque nous sommes stressés, notre organisme produit des hormones qui empêcheraient le renouvellement des mélanocytes, et donc la production de pigments.


13/11/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi le ligament croisé antérieur est-il si fragile ?

Ligament antérieur.PNGLe ligament croisé antérieur est celui qui tient l’articulation du genou entre le fémur et le tibia, sous la rotule.
Lorsque l’on pratique un sport comme le foot, le tennis, le ski ou encore la gymnastique, on peut risquer de se le déchirer. Et pour cause : ces disciplines qui impliquent des sauts et des changements de position rapides et violents, font subir au genou de forts impacts. Or, ce ligament est fragile.
Pourquoi ? Parce que l’homme est devenu bipède trop vite ! Chez nos ancêtres les grands singes, la charge était répartie sur ses quatre membres. Un singe bondit sur ses quatre pattes, les pattes antérieures fléchies, et l’amortissement des chocs est ainsi assuré. L’homme, lui, se tient bien droit sur ses deux jambes tendues, faisant porter tout le poids et les contraintes sur l’articulation du genou. Et comme il a évolué trop rapidement, son anatomie n’a pas eu le temps de suivre.


12/11/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi l’eau ne brûle-t-elle pas ?

eau.PNGQuestion très intéressante et nous aurions tort de la balayer d’un revers de main en la considérant comme absurde.
Elle paraît bizarre, car nous sommes habitués à utiliser l’eau pour éteindre le feu. Ceci étant, certains petits futés pourraient faire remarquer – à raison – que l’eau contient de l’hydrogène, qui est un gaz inflammable et de l’oxygène, qui n’est certes pas inflammable, mais sans lequel rien ne peut brûler.
Alors effectivement, comment expliquer ce paradoxe apparent ? En fait, pour faire simple, l’eau est … déjà « brûlée », puisqu’elle est un produit de combustion. L’oxygène est combiné avec l’hydrogène, donc le fait de « brûler » a déjà eu lieu. Pour faire une analogie, essayer de brûler de l’eau, c’est comme essayer de brûler de la cendre… c’est trop tard !

À savoir : c’est le célèbre chimiste français Antoine Lavoisier qui, en 1777, démontra que l’eau était le produit de la combustion de l’hydrogène avec l’oxygène.


08/11/2018
0 Poster un commentaire

Comment les dinosaures couvaient-ils leurs œufs ?

oeuf dinosaure.PNGMalgré un poids de plusieurs tonnes, les grands oviraptorosaures réussissaient à couver leur progéniture sans trop de casse. Pour ne pas endommager les fragiles œufs, les dinosaures les plus massifs les disposaient en anneau à l’extérieur du nid, et s’asseyaient au centre pour en prendre soin tout en évitant de briser les coquilles.
Pour parvenir à cette conclusion, les paléontologues ont minutieusement analysé près de quarante nids fossiles, confectionnés par diverses espèces d’oviraptorosaures il y a 70 à 100 millions d’années et conservés aujourd’hui dans des musées chinois. Ainsi, tandis que pour les plus petits – moins de 40 kilogrammes -, le diamètre du nid ne dépassait guère une quarantaine de centimètres, il pouvait atteindre près de 3,30 mètres pour les oviraptosaures de plus d’une tonne et demi !
Par ailleurs, la porosité des coquilles mesurée au sein des nids fossiles permet aux scientifiques de confirmer que les œufs ont été exposés à l’air libre lors de l’incubation. Les grandes espèces d’oviraptorosaures ne devaient pas s’asseoir directement sur les œufs. Elles devaient vraisemblablement se poser au milieu du nid, afin de ne pas les écraser.


03/11/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi les moustiques font-ils autant de bruit ?

moustique.PNGParce que ce vrombissement si caractéristique (et horripilant pour nous) est nécessaire à leur reproduction. Pour comprendre, il faut savoir que les ailes du mâle battent environ 700 fois par seconde, soit une fréquence de 700 Hz, ce qui donne à son vol un son assez sourd. Quant à la femelle, son vrombissement est plus aigu et lancinant, avec 480 battements par seconde. De quoi établir un véritable dialogue amoureux : il suffit que les deux partenaires soient proches pour qu’ils entament une « parade acoustique », au cours de laquelle ils modifient la fréquence de leurs battements d’ailes. Alors que le vrombissement se compose d’une fréquence principale, le moustique peut en effet l’élever, en la multipliant par 2 ou 3, ce que l’on appelle des « harmoniques ».
Une fois qu’ils se sont trouvés, les deux partenaires accordent leurs vibrations à l’unisson. En présence d’un mâle, une femelle va élever sa fréquence de battement de 480 jusqu’à 1.440 Hz. Tandis que le mâle, lui, l’élève de 710 à 1.420 Hz, afin d’être quasi synchrone avec sa partenaire. Lorsque leur vol est harmonisé, les deux « tourtereaux » ont toutes les chances de s’accoupler. Sachant qu’une fois fécondée, la femelle ne réagit plus à ces stimuli sonores.
Ce mode de communication a été découvert il y a quelques années seulement (on a longtemps pensé que les femelles étaient sourdes). Or, il pourrait servir aux scientifiques à contrôler les populations de moustiques dans les pays du Sud, où ils sont vecteurs de maladies. L’idée ? Disséminer des mâles génétiquement modifiés pour qu’ils soient incapables d’ajuster le son de leurs battements et, dès lors, de s’accoupler.

 


02/11/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi y a-t-il des trous dans l'emmental ?

Emmental.PNGEn effet, les trous ne sont pas dans le gruyère, comme on le croit bien trop souvent, mais dans l'emmental (plus gros fromage français - 75 kg environ - à pâte pressée cuite !).

 

Bien entendu, les souris n'y sont pour rien dans cette affaire, car les trous sont dus à son mode de fabrication.

Pour faire de l'emmental, le lait de vache cru est d'abord mélangé à des ferments naturels et à de la présure (coagulant d'origine animale), puis chauffé, ce qui le fait cailler.

On brasse le tout avant de chauffer à nouveau une heure à 55 °C. On place ensuite le mélange dans un moule et on presse. Puis on le conserve quarante-cinq jours dans une cave à 20-25 °C pour affinage.

Une fermentation se produit alors sous l'effet de la chaleur, dégageant du dioxyde de carbone. Le gaz, retenu à l'intérieur de la meule, dont l'épaisse croûte est imperméable, ne peut s'échapper et forme les trous (aussi appelés "ouvertures" ou "yeux").

C'est pour cette raison que les meules sont bombées, gonflées par ce gaz prisonnier.


21/10/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi le tonnerre dure plus longtemps que l’éclair ?

Tonnerre.PNGParce que la vitesse du son est de 0,34 km/s. Or, un éclair peut mesurer plusieurs kilomètres de long. Dès lors, le « bang » émis par son extrémité la plus éloignée arrive-t-il aux oreilles plusieurs secondes après celui émis par l’extrémité la plus proche. Voilà aussi pourquoi le tonnerre « gronde », plus ou moins longtemps. Car 80% de l’énergie acoustique est émise perpendiculairement à l’arc électrique. Un coup de tonnerre semble donc court et tonitruant à quiconque le voit de profil, mais long et sourd si on se trouve dans la direction vers laquelle pointe l’éclair. Entre ces deux cas, toute une gamme de coups de tonnerre est évidemment possible… Sans compter que le son ne se propage pas dans une atmosphère homogène : il fait souvent plus chaud près du sol qu’au niveau des nuages, et les vents sont plus intenses en altitude. Cela réfracte le signal sonore et le dévie vers le haut : au-delà de 25 km de distance, le tonnerre n’est ainsi plus audible depuis le sol. Et même s’il existe des éclairs de plus de 100 km de long, le tonnerre associé ne dépassera pas 70 secondes environ…

Dernier point : pour ceux qui multiplient par trois les secondes qui séparent l’éclair du tonnerre pour en déterminer la distance en kilomètres, qu’ils sachent que les secondes qui séparent le début et la fin du grondement indiquent la largeur de la zone où il a eu lieu.


18/10/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi certains insectes volent-ils en nuée ?

Nuée.PNGSauterelles, criquets, abeilles, papillons, … Des insectes très différents volent en nuée. Or, la science peine à élucider ce qu’elle appelle un « comportement d’agrégation ». En la matière, elle en est réduite aux hypothèses. Lesquelles avancent différentes raisons biologiques : ce comportement servirait à attirer des femelles, ou à échanger des micro-organismes bénéfiques, ou à se protéger de la prédation…
Mais faute d’informations précises sur nombre d’espèces, impossible de conclure globalement. Le cas des moucherons a été étudié : ils se regrouperaient dans un endroit précis, attirés soit par des signaux de communication chimiques, acoustiques et visuels (phéromones, chants, contraste,…), soit par des facteurs environnementaux (température, éclairage, odeur, …). Mais sans qu’on en comprenne le but.


15/10/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi les Chinois mangent-ils avec des baguettes ?

Baguettes chinoises.PNGUne légende voudrait que, redoutant d’être assassiné, Yu le Grand, premier empereur chinois de la dynastie Xia (III ème millénaire avant J-C), ait banni de la table toute arme blanche, qu’elle soit tranchante ou piquante. Il aurait arraché deux petites branches de bambou pour s’en servir comme d’une pince. Ainsi seraient nées les baguettes dont l’usage, aujourd’hui, ne se limite pas à la Chine.

Mais il pourrait également s’agir d’une tradition visant à éviter de convoquer des images de violence à table : les aliments étant découpés au préalable en cuisine, l’hôte se voit épargner le spectacle barbare de la préparation de l’animal mort qu’il s’apprête à déguster.
« On se met à table pour manger, non pour découper des bêtes », affirme un proverbe chinois.


12/10/2018
0 Poster un commentaire