Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment explorer le cerveau ?

IRM Cerveau.PNGRéussir à observer le cerveau ne va pas de soi, car il est abrité par la boîte crânienne. C'est pourtant essentiel pour comprendre son fonctionnement, ainsi que l'apparition et le développement de maladies. La méthode d'imagerie la plus ancienne est la radiographie aux rayons X, mais elle est peu informative, car les rayons X sont en grande partie absorbés par les os du crâne.

 

Aujourd'hui, le cerveau est donc exploré à l'aide d'autres techniques d'imageries, mieux adaptées. C'est notamment le cas de l'IRM cérébrale (imagerie par résonance magnétique), qui reste l'examen privilégié pour explorer le tissu cérébral avec minutie. C'est une technique puissante et moderne qui repose sur les interactions entre un champ magnétique créé par la machine et les atomes d'hydrogène, principal constituant de la molécule d'eau (H2O) qui compose à 78 % le cerveau. Les signaux recueillis par l'appareil en provenance de l'hydrogène de l'eau sont analysés par informatique, afin de reconstruire une image en coupes et en trois dimensions. Le signal diffère pour chaque tissu selon qu'il contient plus ou moins d'eau. L'IRM permet ainsi de visualiser les différentes zones du cerveau dans différents plans avec une grande précision, et de repérer les éventuels dysfonctionnements.


20/05/2019
0 Poster un commentaire

Comment distingue-t-on une chouette d'un hibou ?

Harfang.PNGLisons ce qu'écrit Georges Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788), naturaliste et écrivain français dans son Histoire naturelle des oiseaux : "Le caractère distinctif de ces deux genres, c'est que tous les hiboux ont deux aigrettes de plumes en forme d'oreilles droites de chaque côté de la tête, tandis que les chouettes ont la tête arrondie, sans aigrettes et sans plume proéminente".

Exit une idée reçue : non, la chouette n'est pas la femelle du hibou, ne nous laissons pas abuser par le féminin et le masculin. Ces deux volatiles sont cousins, tous deux appartenant à la famille des strigidés, rapaces nocturnes. Précisons que les aigrettes sont juste des touffes de plumes, sans aucun rôle auditif.

La chouette a meilleure presse que le hibou. Ainsi, l'emblème d'Athéna, déesse grecque de la sagesse, est une chouette chevêche. Hedwige, la chouette blanche de Harry Potter, est une harfang des neiges. D'ailleurs, depuis la projection des films tiré de la saga de J.K Rowling, les rapaces nocturnes sont devenus des animaux de compagnie très populaires en Indonésie, en Thaïlande ou en Inde, au point que les ornithologues s'alarment et demandent d'en faire des espèces protégées pour éviter les captures massives et sauvages dans la nature.


19/05/2019
0 Poster un commentaire

Spider-man new generation : un film d'animation de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman

L'histoire : Spider-Man : New Generation suit les aventures de Miles Morales, un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn et s’efforce de s’intégrer dans son nouveau collège à Manhattan. Mais la vie de Miles se complique quand il se fait mordre par une araignée radioactive et se découvre des super-pouvoirs : il est désormais capable d’empoisonner ses adversaires, de se camoufler, de coller littéralement aux murs et aux plafonds ; son ouïe est démultipliée... Dans le même temps, le plus redoutable cerveau criminel de la ville, le Caïd, a mis au point un accélérateur de particules nucléaires capable d’ouvrir un portail sur d’autres univers. Son invention va provoquer l’arrivée de plusieurs autres versions de Spider-Man dans le monde de Miles, dont un Peter Parker plus âgé, Spider-Gwen, Spider-Man Noir, Spider-Cochon et Peni Parker, venue d’un dessin animé japonais.

 

Mon avis : Ce film d'animation est certes bien fait mais, pour moi, il n'y a qu'un seul Spider-Man. Du coup cela me paraît bien confusant et assez difficile à suivre comme histoire. Je ne sais pas à quel public il s'adresse mais, nul doute, que beaucoup ne comprendront pas tout. Bref, je n'ai pas accroché. A zapper.

 


18/05/2019
0 Poster un commentaire

Pour en savoir un peu plus sur le machine learning et le deep learning

 

image.png
L'intelligence artificielle... qui apprend toute seule ?

 

Il est indéniable que depuis quelques années l'on parle régulièrement de l'intelligence artificielle. Voie d'avenir incontournable pour certains, terreau de peur et d'angoisse pour les autres.

 

L'intelligence artificielle relève de la science-fiction, mais elle envahit, chaque jour, un peu plus notre vie courante... sans que l'on s'en aperçoive obligatoirement.

 

L'aventure d'AlphaGo (programme d'IA - Intelligence Artificielle - développé par la société DeepMind) qui a battu, en mai 2017, le joueur n°1 du jeu de Go, Ke Jie a fortement contribué à nous faire prendre conscience de la réalité et de la puissance de l'intelligence artificielle.

 

Donc l'IA nous entoure et il faudra désormais composer avec elle. Mais lorsque l'on parle Intelligence artificielle l'on évoque souvent le machine learning ou le deep learning. Il est donc temps d'en appréhender les différences.

 

De façon très globale l'on peut dire que l'Intelligence artificielle est née au milieu des années 1950, puis est apparu, dans les années 80, l'apprentissage automatique (Machine learning) avant que naisse, au cours des années 2010, l'apprentissage en profondeur (Deep learning). Cette évolution a été rendue possible grâce aux différents progrès technologiques relevés au cours des années et les percées dans l'apprentissage profond ont permis le boom de l'IA que nous connaissons.

 

C'est quoi le machine learning ?
image.png
Quand la machine apprend...

 

Machine learning se traduit par apprentissage automatique. Il s'agit en fait d'une branche de l'intelligence artificielle à la croisée de plusieurs domaines scientifiques (statistiques, informatique, automatique, optimisation, ...) qui est notamment utilisé pour faire progresser les logiciels de reconnaissance faciale.

 

Il a pour objet de développer les capacités d'un système à améliorer ses performances en interagissant avec son environnement. Cet apprentissage automatique, à la base, consiste à utiliser des algorithmes pour analyser des données, en tirer des enseignements, puis déterminer ou prédire quelque chose dans le monde.

 

Son avantage est qu'il évite le codage manuel de routines logicielles avec un ensemble d'instructions spécifiques ayant pour but d'accomplir une tâche particulière. Il n'est pas exagéré de dire que la machine est formée à le faire grâce à de grandes quantités de données et d'algorithmes qui lui permettent d'apprendre à exécuter cette tâche.

 

Mais le machine learning présente des limites car il pêche notamment par la capacité d'un algorithme à résoudre différentes tâches et à la capacité des ordinateurs à gérer la complexité des problèmes à traiter. C'est pour cela que le deep learning va encore plus loin ...

 

C'est quoi le deep learning ?
image.png
Des réseaux neuronaux pour aller plus profond ...

 

Les progrès technologiques, les traitements plus rapides, les capacités de stockage quasi infinies et des flux de données astronomiques ont donné naissance au deep learning. Et l'un des pas décisifs a été l'apparition des réseaux de neurones.

 

Je vous rassure, ce ne sont pas des neurones humains mais informatiques qui sont chargés, par analogie, de répliquer la tolérance à la faute et la faculté d'apprendre que l'on rencontre dans nos systèmes biologiques de neurones. Trop fort, non ?

 

Les performances des algorithmes de Deep Learning, tendent à s'améliorer de façon exponentielle lorsqu'on leur donne toujours plus de données (images, vidéos, textes, ...) pour s'entraîner et analyser. Aujourd'hui, l'analyse via l'apprentissage en profondeur dans certains scénarios est supérieure à celle de l’humain, et cela va du chat à reconnaître sur une photo à l’identification d’indicateurs du cancer dans le sang ou des tumeurs lors d’une IRM.
Sans oublier notre fameux AlphaGo qui a appris seul le jeu Go - en réglant son réseau de neurones - en jouant contre lui-même, encore et encore.

 

image.png
Les cas d'applications de l'IA et de ses 2 composantes - Machine learning et Deep learning - sont multiples et variés allant des voitures autonomes, à de meilleurs soins de santé préventifs, ou à des recommandations de films encore plus adaptées.... et bien d''autres choses encore
La science-fiction d'hier se concrétise et l'IA est d'ores et déjà le présent et le futur.... A nous de savoir la maîtriser au risque d'être asservis ou de disparaître !

 

Pour en savoir plus :

 


18/05/2019
0 Poster un commentaire

Lorsque les Suédois refusent d'embarquer en avion

Greta.PNGL'industrie aéronautique fait tousser la planète. Un Paris-New York consomme près d'une tonne de CO2 par passager !

Ce coût écologique a poussé des Suédois à exprimer leur réticence citoyenne à prendre l'avion, baptisant même ce phénomène de flygskam, littéralement la honte de prendre l'avion.

Résultat, le nombre de passagers sur les vols intérieurs suédois a baissé l'an passé. A l'inverse, prendre le train est valorisé pour ces mêmes raisons environnementales : c'est le  trainbrag - fierté de voyager en train.

 

La jeune militante suédoise pour le climat  Greta Thunberg avait ainsi effectué un voyage de 32 heures en train en début d'année pour se rendre au forum économique mondial, en Suisse.


17/05/2019
0 Poster un commentaire

Le monde est à toi : un film de Romain Gavras

L'histoire : François, petit dealer, a un grand projet. Il compte bien devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb. Le problème étant que la somme dont il avait besoin a été perdue par sa mère Dany. Acculé, il accepte le plan en Espagne de Poutine, le caïd au caractère orageux de la cité...

 

Mon avis : Pendant un long moment l'on se demande si c'est un navet ou non. Finalement on se laisse prendre par cette farce loufoque avec une étonnante Isabelle Adjani et un super Vincent Cassel. Ça pétille, il y a du punch et de l'inventivité jusqu'à pouvoir en gêner certains. A ne pas zapper mais ce n'est pas une priorité !

 


17/05/2019
0 Poster un commentaire

Le métro : un sacré moyen de transport

image.png
Métro, boulot, dodo... pendant plus de 40 ans !

 

Pendant plus de 40 ans j'ai pris quasi quotidiennement ce moyen de transport. Combien de fois ai-je pesté à son encontre : trop de gens, trop de grèves, trop cher, ça sent mauvais, c'est irrespirable, trop de particules fines, ce n'est pas sûr le soir, ....

 

Mais force m'est de constater que ce moyen de transport de masses, surtout dans les grandes villes où le trafic routier est saturé, est absolument génial et d'une praticité top. Aujourd'hui, que je ne dépends plus de lui, je tiens à lui rendre un hommage à ma manière en lui consacrant ce petit post.

 

En toute chose il y a un début, examinons donc celui du chemin de fer métropolitain plus connu sous le terme de métro.

 

Comment est né le métro ?
image.png
La genèse britannique

 

Tout a débuté chez nos amis les Anglais et plus précisément à Londres au milieu du 19ème siècle. Un certain Charles Pearson rêvait de faire circuler sous terre des locomotives à vapeur. Le défi était de taille car faire rouler des trains dans des tunnels sombres au milieu des rats et des égouts semblait être une étrange idée.

 

Face à la densification de la population londonienne les travaux furent lancés en 1860 et, 3 ans plus tard, le 10 janvier 1863 était ouverte la première ligne au monde de l'Underground (ou Tube) entre Paddington et Farringdon.

 

Mais Charles Pearson ne vit jamais l'ouverture du Metropolitan Railway puisqu'il mourut d'hydropisie le 14 septembre 1862 à son domicile de West Hill.

 

image.png
Un métro sans toit : pas pratique du tout !

 

Le premier métro londonien présentait un hic de taille : il n'avait pas de toit ce qui faisait inhaler beaucoup de fumée lors de chaque voyage. Mais le succès était là, puisque plus de 30.000 personnes l'empruntèrent lors de la seule journée d'inauguration. Mais cette difficulté majeure fut rapidement résolue puisque en décembre 1890 fut mis en service le premier métro électrique.

 

Et c'est tout naturellement que le reste du monde a suivi le mouvement, puisque Budapest s'est doté d'un métro en 1896, idem pour Glasgow, Chicago en 1897, Paris en 1900 (lors de l'exposition universelle), Berlin en 1902.
La Russie attendra 1930 pour déployer cette innovation quant à la Chine ce sera en 1969.

 

Construire un métro, n'est cependant pas une gageure et maintes difficultés doivent être surmontées.

 

Les difficultés rencontrées pour construire un métro ?
image.png
Un défi technique de haute volée

 

Construire une ligne de métro est un sacré challenge, car par définition, il faut creuser sous le cœur d'une ville !
Voyons brièvement quelques difficultés avant de nous focaliser sur l'une d'entre elles plus particulièrement :

 

- Coût financier important.
- Choix des dessertes de la ligne.
- Contraintes géologiques diverses en fonction de la constitution du sol.
- Vibrations émises par le chantier qui peuvent avoir des impacts sur les immeubles ou monuments de surface.
- Imprévus divers tels des découvertes archéologiques qui peuvent conduire à retarder le chantier (ce qui fut le cas pour le métro de Rome).
- Nécessité de matériel spécifique tels les tunneliers.
- Construction des gares souterraines.
- ...

 

Se lancer dans l'élaboration d'une ligne de métro est quelque chose de délicat et de complexe, mais ce qui m'a toujours étonné est le passage sous des rivières ou des fleuves.
Cela fut notamment le cas pour creuser une ligne sous la Seine, ce qui obligea à geler le lit du fleuve.

 

Comment passer sous un fleuve ?
image.png
Une ligne de métro sous un fleuve

 

Le percement d'une ligne se fait grâce à d'immenses tunneliers qui ouvrent des galeries, évacuent les gravats vers l'extérieur et bétonnent simultanément la galerie fraîchement ouverte en installant des voussoirs et autres plaques de béton qui formeront le tunnel.

 

Mais dès lors que le sous-sol est meuble (notamment à cause des infiltrations d'eau), les spécialistes du génie civil, doivent, au préalable, le geler pour en assurer la solidité. La glace sert alors de liant empêchant, de la sorte, que le sable ou l'eau n'envahissent le tunnel. Je vous laisse imaginer l'envergure de l'opération dès lors qu'il est nécessaire de geler plusieurs dizaines de milliers de m3 de sol.

 

Pour réaliser cette opération de gel, des tubes sont installés à espace régulier dans lesquels est injectée une saumure à - 35° C de quoi bien durcir le sol avant de creuser. Lorsque la saumure se réchauffe elle est repompée puis refroidit par des groupes frigorifiques avant d'être réinjectée. Une palanquée de capteurs contrôlent régulièrement la température du sol.

 

Un travail de titan, mais qui permet de réaliser des miracles.

image.png
Le métro continue de s'améliorer sans cesse et c'est ainsi qu'en 1983 a été inaugurée, à Lille, la première rame sans conducteur. Il existe, à ce jour, plus de 200 réseaux sous-terrains à travers la planète ce qui fait du métro le moyen de transport le plus fréquenté.
Désormais, c'est avec davantage de bienveillance que je regarderai ce moyen de transport si pratique.

 

Pour en savoir plus :

 


17/05/2019
0 Poster un commentaire

A quoi sert le logiciel de commandes de vol ?

Cockpit.PNGAux débuts de l'aviation, le pilote utilisait sa force pour commander les gouvernes (direction, profondeur, ailerons, ...), reliées au manche par des câbles. Puis, sur les gros porteurs, des vérins hydrauliques lui ont permis de les diriger sans effort. Leurs mouvements étaient proportionnels au déplacement des commandes dans le cockpit.

Ce n'est plus le cas depuis 1988 et l'avènement du contrôle électronique. Les vérins actionnent toujours les gouvernes, mais ils sont commandés par un logiciel. Celui-ci intègre les paramètres de vol (vitesse, angle d'attaque, ...) et les limites techniques propres à l'avion (vitesse de décrochage, angle maximum de descente, ...). Le programme n'autorise ainsi que des actions respectant les limites prévues. Mais le logiciel permet des manœuvres plus rapides, en cas de turbulences par exemple.


16/05/2019
0 Poster un commentaire

D'où viennent les noms des montagnes ?

Montagne.PNGLa plupart des noms sont l'héritage d'appellations locales et ont pu être modifiés plusieurs fois au cours des siècles. Leur étude est désignée sous le terme d'oronymie.

Jusqu'au XVIème siècle, le nom des sommets est rarement indiqué sur les cartes. La première mention du mont Blanc daterait de 1685, et son inscription sur une carte de 1742 - le sommet alpin était jusqu'alors appelé la montagne Maudite. Certains noms sont issus d'une particularité du relief, comme l'aiguille du Midi qui est surplombée par le soleil vers midi. La Roche Pourrie, dans le bassin du Beaufortain, tire son nom de ses schistes très friables. L'oronyme peut aussi utiliser des mots de ligure (italien de l'époque romaine), de celte, de gaulois, de latin ou encore de patois. Ainsi, l'Aiguille Verte tient son nom de la racine celtique ver signifiant "hauteur". Dans les Pyrénées, enfin, le pic de Balaïtous, tirerait son nom, aux consonances musicales, de l'occitan vath ("vallée") et leitosa ("laiteuse"), en rapport avec les eaux descendant du glacier.


15/05/2019
0 Poster un commentaire

Pourquoi le miel est-il bon pour la santé ?

Miel.PNGPremier atout : il est composé en moyenne de 40 % de fructose, 35 % de glucose, 5 % de saccharose et 15 % d'eau, alors que le sucre est constitué à 99,8 % de saccharose. Or le fructose possède un pouvoir sucrant supérieur de 50 % à celui du saccharose : on en utilise donc moins pour un même résultat. Par ailleurs, le miel contient des défensines, une famille de protéines aux effets bactériostatiques (elles empêchent la multiplication des bactéries, mais sans les tuer). Cela justifie son usage en cas d'irritation de la gorge. Il renferme aussi du dextrométhorphane, le principe actif de certains sirops contre la toux. Mais tous les miels ne se valent pas. Certains, comme celui d'acacia, sont riches en fructose : on les reconnaît à leur consistance liquide. D'autres, tel le miel de colza, contiennent plus de glucose, d'où leur aspect cristallisé.


14/05/2019
0 Poster un commentaire