Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Que sait-on de vous ?

Droit à rectification.PNGPour le savoir, il n’y a qu’à demander. Depuis 1978, la loi Informatique et Libertés oblige en effet tout détenteur d’un fichier de données personnelles à garantir un droit d’accès et de rectification à toute personne qui en formule la demande. Les organismes officiels ou les sociétés commerciales ont ainsi deux mois, à compter de la date de réception de votre demande, accompagnée d’un justificatif d’identité, pour vous fournir la liste des informations conservées. En cas de non-respect du délai ou de réponse incomplète, vous pouvez saisir la Cnil, la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Celle-ci a la possibilité de consulter, dans les locaux de l’entreprise ou de l’organisme concerné, tous les documents vous concernant et d’en faire une copie. En 2015, la Cnil a enregistré 7.908 plaintes, soit 2.000 de plus qu’en 2014 (36% de hausse), en majorité pour des données collectées sur Internet. Dresser une liste exhaustive des informations vous concernant relève cependant de l’exploit. Rien que dans le secteur public, vous êtes fiché par une multitude d’organismes : ministère de l’Intérieur pour les documents d’identité, Direction générale des Finances publiques pour les impôts, assurance-maladie, caisse de retraite,…
Dans le cas des fichiers relatifs à la sûreté de l’Etat, à la Défense ou à la sécurité publique, tel le Traitement des antécédents judiciaires (TAJ), la personne n’est pas avertie de son fichage et doit obligatoirement passer par la Cnil. Le contenu du fichier n’est communiqué que si l’Etat donne son accord. Le processus peut alors prendre jusqu’à 18 mois.



08/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres