Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Libres interrogations à propos des Blockchains

Une chose est sûre, le terme de Blockchain se diffuse à travers le monde comme une traînée de poudre. On nous annonce une disruption voire une Révolution technologique ou anthropologique.... de grands mots (ou maux ?) qui ont de quoi effrayer le quidam de la rue.

Cela étant posé, il faut se rendre à l'évidence : bien peu d'entre nous savent de quoi il en retourne réellement.... et ce malgré les nombreux articles sur le sujet.

 

Rapidement, et à condition d'être un peu curieux, l'on apprend qu'une blockchain est une technologie (dont les fondements ont été posés par un certain Satoshi Nakamoto en 2009) permettant le stockage et la diffusion d'informations (les fameuses datas). Ce système repose sur 3 piliers qui le maintiennent en équilibre :

 

  1. La transparence : le fameux grand livre que tout le monde peut lire sans pouvoir le modifier
  2. La sécurité : obtenue tant par la cryptographie que par les registres (ledgers) distribués. Les hackers peuvent plus facilement sévir sur une base de données unique que sur des milliers de registres éparpillés sur différents serveurs (les nœuds).
  3. L'absence d'organe central : C'est la disparition possible des Tiers de confiance (banques, notaires, cadastres,...).

Voilà pour le minimum vital que chacun doit connaître ... mais les interrogations viennent ensuite en masse pour qui veut approfondir le sujet.

 

Pour ma part, je tourne actuellement autour des points suivants que je vous livre bien volontiers :

 

  1. Comment sont rémunérer les créateurs de Blockchains ? En levant des fonds ou en s'appropriant des quotas de crypto-monnaie lors de la genèse de l'outil ou par d'autres moyens ? Je doute fort que de supers cerveaux travaillent uniquement pour la Gloire !
  2. Il est coutume de présenter les Blockchains comme étant de futurs "Uber killers". Cela semble théoriquement réalisable. Le principe de base étant le suivant : vous commandez une voiture via la Blockchain et un chauffeur vient vous chercher. Le bénéfice est réparti entre les 2 parties puisqu'il ne faut plus reverser les 20% de commission à Uber. C'est du gagnant/gagnant.... Petit problème. Via quel support commander votre taxi ? Pas par télépathie ! Donc un tiers sera partie prenante pour créer une nouvelle appli ou plateforme adossée à la Blockchain avec probablement perception de commissions... et il en ira ainsi à propos de nombreuses Blockchains. Dans l'exemple présent, le nec plus ultra serait de voir arriver une voiture autonome (sans chauffeur donc)! Décidément notre modèle sociétal est promis à une certaine implosion.
  3. Tout achat/échange sur une blockchain se fait par l'acquisition d'une crypto monnaie (il en existe quasiment 700 à ce jour) que vous devez acquérir en passant par des plateformes de change telle Kraken. Mais que se passe-t-il si ces plateformes ferment boutique ? Qui bénéficie de vos avoirs dans cette hypothèse ? Auprès de qui réclamer ?

 

Si d'aventure vous avez des réponses à ces quelques - premières - interrogations, n'hésitez pas à nous les faire connaître. Chacun sera gagnant et progressera dans la connaissance de ce que sera demain...

 Remerciements.



17/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres