Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les promesses du nanobois

nanofibres.PNGC'est le nanomatériau dont tout le monde parle. Cette matière, que l'on parvient à extraire massivement de la pulpe de bois depuis moins de dix ans, se présente sous deux formes : des cristaux et des fibres.

Les nanocristaux ont des capacités de résistance mécanique bien supérieures à celles de la fibre de verre et devraient servir à renforcer certains plastiques. Plusieurs travaux ont été engagés sur des pièces automobiles ou aéronautiques, des supports de circuits électroniques ou de cellules photo-voltaïques. Plus intéressant encore, ces cristaux s'auto-organisent et la structure adoptée donne à l'ensemble une couleur particulière, ce qui laisse augurer des applications en optique, en systèmes anti-contrefaçon et autres matériaux intelligents.

De leur côté, les nanofibres ont des qualités protectrices idoines pour les emballages alimentaires, des propriétés structurelles idéales pour piéger d'autres molécules et les restituer (pansements, batteries, catalyseurs) et surtout de fortes capacités de stabilisation des émulsions qui promettent d'être très utiles dans la mise au point d'encres, de peintures ou de cosmétiques. La gamme d'application est très large, et ce matériau abondamment disponible dans la nature dispose déjà d'une vraie crédibilité industrielle.

Enfin, à la différence des autres nanomatériaux, ce polymère de glucose ne semble pas poser de problème sanitaire : plusieurs études menées au Canada sur des larves de poissons montrent une toxicité négligeable, comparable à celle du sel de table.



26/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres