Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les projets blockchain commencent à envahir notre vie

Les blockchains, dont la naissance remonte à 2008, en réponse à la crise financière des subprimes, sont de plus en plus présentes dans nos vies. Quelques chiffres pour mieux s'en persuader :

 

  • Nombre de crypto-monnaies actuellement cotées sur les marchés : 643
  • Valeur de l'ensemble des crypto-monnaies cotées (capitalisation de marché) : 19 milliards de dollars
  • Taille du fichier abritant la blockchain Bitcoin : 100 Go
  • Nombre maximum de bitcoins en circulation : 21 millions (actuellement : 16,1 millions)
  • Nombre de transaction Bitcoin par minute : 185

Ces quelques chiffres prouvent que le phénomène n'est pas marginal mais qu'il prend au contraire de l'ampleur. Si vous n'en êtes pas convaincu, les quelques projets blockchain suivants vous feront peut-être changer d'avis :

 

Akasha : le réseau social revient aux usagers. Des réseaux sociaux sans publicité, non censurés et auto-gérés sont l'une des promesses des blockchains. Les alternatives à Facebook, Twitter et Reddit se multiplient, dont  Akasha (actuellement disponible en version alpha), SteemDecent et Yours, où les internautes se rémunèrent mutuellement en fonction de leur popularité et du contenu qu'ils partagent.

 

Arcade City : Uber sans Uber. Peut-on ubériser Uber ? La réponse semble être oui avec  Arcade City démarré par d'anciens chauffeurs du fameux service de VTC dans plusieurs villes américaines et australiennes. Échanges entre chauffeurs et passagers s'effectuent via une appli mobile, avec une monnaie dédiée (ARC), de façon décentralisée et autonome. Vivement que cela irrigue la France.

 

BitNation : mariez-vous sur la blockchain. Une blockchain est un registre permanent et immuable, alors pourquoi ne pas l'utiliser pour stocker des attestations officielles en tous genres ?  BitNation offre divers types de solutions aux citoyens du monde numérique : passeports, certificats de mariage ou services notariés, tous dûment enregistrés sur la blockchain.

 

ChronobankChronobank entend réorganiser le monde du travail rémunéré via des mécanismes décentralisés : d'abord une monnaie numérique (LH), indexée sur le coût horaire moyen dans chaque pays, puis un marché du travail international, où chacun pourra proposer ses services, et être rémunéré via la blockchain.

 

FirstBlood : le jeu vidéo rémunéré. Jouer à vos jeux vidéo favoris, et être rémunéré pour cela, la promesse est alléchante.  FirstBlood est une plate-forme basée sur une blockchain où les joueurs peuvent organiser leurs propres tournois e-sport. Résultats et récompenses sont automatiquement comptabilisés et archivés de façon inviolable.

 

Golem : un supercalculateur au bout du clavier. Vous n'utilisez pas 100% du temps processeur de votre ordinateur de bureau ? Louez-le !  Golem entend former un "supercalculateur mondial" en autorisant les échanges de temps de calcul en pair-à-pair, de façon distribuée et décentralisée.

 

Pokereum : du poker en ligne vérifiable. Le jeu en ligne est-il toujours fiable ? La blockchain peut rassurer : cryptographie aidant, il est possible de vérifier a posteriori que tout tirage est bien aléatoire. Plusieurs projets veulent tirer parti du principe, dont Pokereum, adossé à Ethereum pour proposer du poker en ligne sans opérateur.

 

Storj : le cloud, c'est vous.  Storj forme un dispositif de stockage inédit car entièrement distribué : tout internaute peut louer de l'espace vierge sur ses disques durs, ou bénéficier à bas prix d'une capacité de stockage illimitée. Les données (1.500 To à ce jour) sont morcelées et chiffrées, la blockchain comptabilisant tous les échanges.

 

Ujo : des blockchains dans la musique. La distribution musicale n'échappera pas à la révolution blockchain. Celle-ci permet de gérer très finement les licences et les droits afférents.  Ujo (ou d'autres) sera une plate-forme où tous les artistes ayant participé à la production d'un titre recevront leur quote-part à chaque fois qu'il est téléchargé, repris ou mixé.

 

Zcash : la cyber-monnaie anonyme. Certains estiment que les monnaies électroniques devraient être aussi anonymes que le sont les pièces et les billets de banque aujourd'hui. Contrairement à Bitcoin (qui est seulement "pseudo-anonyme"), plusieurs crypto-monnaies sont parfaitement intraçables et ne laissent rien transparaître des montants échangés ou des identités.  Zcash répond à ce besoin.

 

En espérant que ce rapide tour d'horizon de divers projets de blockchains (hélas tous en Anglais) vous démontrera l'imminence de cette vague qui risque, très prochainement, de changer une partie de notre vie et de nos comportements.



11/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres