Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Les électrosensibles et électrohypersensibles sont-ils condamnés à vivre dans les grottes ?

Electrosensible.PNGDeux femmes se sont récemment réfugiées dans une grotte des Hautes-Alpes pour échapper aux ondes produites par les champs électromagnétiques des portables, de la wi-fi, de la 4G, ainsi que celles à basse fréquence des appareils électriques (radios, ordinateurs, téléviseurs) ou des antennes téléphoniques et des lignes à haute tension.
Chez les électrosensibles, ces ondes peuvent provoquer rougeurs, picotements, sensations de brûlure et d'irritation des yeux, mais aussi fatigue, troubles du sommeil, difficultés de concentration...
La solution pour préserver leur santé ? Limiter leur exposition le plus possible (facile à dire, mais bien difficile à mettre en pratique dans notre monde ultra-connecté !). A défaut de vivre dans des « zones blanches », à l'abri des ondes, ces personnes sont obligées de s'isoler et, dans les cas extrêmes, de vivre quasiment à l'état sauvage, dans des conditions précaires.
Si les symptômes sont reconnus par l'OMS, en France, cette pathologie n'est pas considérée comme une maladie car les médecins n'arrivent pas à conclure sur le lien entre les ondes et les maux décrits.



22/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres