Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Le virus Zika atteint le seuil épidémique

Virus Zika.PNGLe seuil épidémique a été franchi fin janvier en Martinique et en Guyane.

Le virus se propage fortement dans une grande partie de l'Amérique latine, au point que l'Organisation mondiale de la santé vient de déclarer l'épidémie "urgence de santé publique de portée mondiale".

 

Un virus transmis par les moustiques : Pour être touché par Zika, il faut avoir été piqué par un moustique porteur du virus. En l'état actuel des choses, celui-ci n'est pas considéré comme contagieux. La transmission directe à un proche reste encore un phénomène rare : un seul cas de contagion par voie sexuelle est suspecté aux Etats-Unis. Mais si l'insecte pique une personne malade, il risque ensuite d'infecter quelqu'un d'autre.

Pour l'instant, les zones de contamination sont l'Amérique latine et les Caraïbes. Les moustiques en causes (du genre Aedes, notamment les Aedes aegypti et Aedes albopictus) sont également présents en France métropolitaine, mais leur période d'activité ne commençant pas avant mai, la zone n'est pas encore classée à risque.

 

Les symptômes d'une grippe sévère : La plupart du temps, la maladie est bénigne : dans 70 à 80% des cas, le porteur du virus ne s'en rend pas compte, les symptômes se limitant, dans les trois à douze jours suivant la piqûre, à l'apparition de boutons, fièvre, maux de tête et douleurs articulaires ou musculaires, soulagés par du paracétamol. Cependant, il peut y avoir de rares complications, du type syndrome de Guillain-Barré (troubles neurologiques comme dans d'autres infections virales), pouvant entraîner la mort. Enfin, chez la femme enceinte, on suspecte un lien avec des anomalies du développement cérébral intra-utérin.

 

Les mesures de protection : Il n'existe pas de vaccin préventif. Les recommandations consistent à éviter de se faire piquer, pour ne pas attraper le virus et ne pas favoriser sa propagation, mais aussi à porter des vêtements amples, de couleur claire et couvrant bien les bras et les jambes. 

Vaporiser aussi un répulsif sur les zones non couvertes, y compris dans la journée, car les moustiques concernés piquent davantage le matin et en fin de journée que le soir. A l'intérieur, utiliser la climatisation et des moustiquaires en bon état, imprégnées de produit répulsif.

 

Assainir son environnement : En parallèle, il est indispensable de supprimer, dans et aux abords des lieux d'habitation, toutes les sources d'eaux stagnantes, qui sont de véritables nids à moustiques (c'est leur lieu de ponte préféré). Il faut aussi vider régulièrement les récipients qui peuvent contenir de l'eau (coupelles des pots de fleurs, arrosoirs, pneus, vases,...) et si possible les maintenir retournés.



27/02/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres