Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

La révolution quantique, c'est pour bientôt ?

Qubits.PNGLe 25 juin dernier, Google a annoncé avoir fait un grand pas en avant vers la révolution informatique. La société californienne assure être dans les temps pour livrer un calculateur quantique de 49 qubits d'ici la fin de 2017. Ceci sous-tend que les processeurs, tels que nous les connaissons aujourd'hui sont voués à disparaître. Mais alors, qu'est-ce qu'un ordinateur quantique ?

Si vous vous êtes intéressé un peu au fonctionnement de votre ordinateur, vous savez que votre processeur est composé de millions de semi-conducteurs qui peuvent prendre 2 valeurs : 0 ou 1. Notre système mathématique est dit de base 10, tout simplement car il correspond à notre morphologique. Si nous avons 10 doigts, considérez que votre ordinateur n'en a que deux : il n'y a donc que deux chiffres dans son système mathématique. Lorsque votre processeur fait un calcul, tous les semi-conducteurs se mettent au travail : ils laissent passer le courant ou non selon la valeur qu'ils doivent prendre.

Avec un calculateur quantique, plus besoin de semi-conducteurs : ce sont des particules infiniment plus petites qui seront responsables des calculs de la machine. Ces dernières ne sont pas soumises aux lois de la physique "classique" et sont capables de prendre les deux valeurs en même temps ! De quoi booster sérieusement la vitesse de calcul....

Le passage à l'ordinateur quantique ne va pas tout révolutionner d'un coup, il y a encore de nombreux problèmes à résoudre pour les chercheurs. Dans un premier temps, les ingénieurs cherchent à faire fonctionner ce système sur un type d'algorithmes très particulier. Les processeurs traditionnels ne sont pas capables d'effectuer l'opération. A l'inverse, les processeurs quantiques ne sont pas capables de résoudre certains problèmes déjà résolus. De plus les bits quantiques (qubits) sont extrêmement vulnérables à l'environnement extérieur : champs de gravité, température, pression.... Des soucis qui n'étaient que mineurs ou aisément gérables sur les microprocesseurs contemporains.

Une chose est sûre : le train du quantique est parti. Reste à savoir quand il entrera en gare ;)



29/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres