Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

La reconnaissance de l’iris déjà victime de hackers.

Reconnaissance iris.PNGLes technologies de reconnaissance de l’iris ne résistent pas beaucoup plus au piratage que les empreintes digitales. Elles viennent en effet de se révéler assez  aisément falsifiables !
Il n’aura pas fallu attendre longtemps : des chercheurs en cybersécurité du groupe allemand Chaos Computer Club en ont fait la démonstration sur internet, trompant le dispositif installé sur les nouveaux smartphones Samsung.
Là encore, la méthode est d’une simplicité déconcertante. Ils ont pris une photo du propriétaire du téléphone à deux mètres de distance avec une caméra infrarouge, puis ils ont imprimé cette photo (ironiquement, à l’aide d’une imprimante Samsung) et ont posé dessus une lentille de contact transparente. Cela a suffi pour berner le système de verrouillage du téléphone.
Pour sa défense, Samsung avance que ce scénario est très peu probable : les caméras captant la lumière infrarouge ne sont plus disponibles sur le marché et la méthode est trop laborieuse pour d’aussi faibles gains. Tout en précisant que le meilleur moyen de protéger des informations sensibles sur un portable reste le bon vieux code PIN ! Encore une fois, la biométrie se montre intéressante pour les usages mineurs comme la reconnaissance d’identité, mais trop peu fiable pour la protection  des données personnelles.



30/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres