Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

L'art du maniement du prompteur

Prompteur.PNG
"Madame, monsieur bonsoir. Voici les titres, ce soir...". Vous ne vous en rendez pas compte, mais lorsque les présentateurs du JT s'adressent à vous les yeux dans les yeux, il ne font que lire un texte : celui du JT qui a été écrit un peu plus tôt. Il s'affiche sur ce que l'on appelle un prompteur. Il s'agit d'un écran transparent collé à l'objectif de la caméra. Seconde après seconde, les phrases défilent en gros caractères.

Sur les chaînes historiques, c'est un assistant qui fait défiler le texte depuis un petit bureau situé à proximité du plateau. Dans les chaînes info, c'est le présentateur lui-même qui s'en charge. Lorsqu'il est assis, il le fait fonctionner avec son pied, grâce à une pédale située sous son siège. Acrobatique !

Autre technique pour faire avancer le texte : la molette manuelle. Une sorte de télécommande sur laquelle certains présentateurs appuient quand ils parlent, tout en étant debout. Si vous regardez bien les chaînes info, vous verrez facilement ce petit détail. Mais ce n'est pas le seul dispositif dont ils disposent pour les aider à présenter leur journal.

Chaque présentateur, chroniqueur ou intervenant a une oreillette. C'est l'un des seuls moyens qu'ils ont pour avoir un contact avec l'extérieur du plateau. Grâce à ce dispositif invisible, leur chef d'édition, ou bien le rédacteur en chef, peut leur parler depuis la régie et leur donner des ordres ou leur faire part de changements et d'informations de dernière minute.



04/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres