Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Internet est devenu un réseau d'objets connectés mais hautement piratable !

Hacked.PNGIl y a désormais 8 milliards d'objets interconnectés (webcams, montres, appareils de domotique,...) pour seulement 2 milliards d'ordinateurs. Les estimations annoncent pour 2020, selon les sources, entre 20 et 50 milliards de ces objets reliés au réseau. Mais ces inoffensifs objets constituent la nouvelle bombe des hackers qui les transforment en redoutable cyberarmée via un code informatique malveillant. La menace est à prendre au sérieux et c'est ce qui a amené l'un des cryptographes les plus respectés au monde, Bruce Schneier, à prononcer cette phrase terrible : "Quelqu'un est en train d'apprendre à détruire internet".

 

Depuis cette funeste prédiction, une arme de destruction massive est apparue au doux nom de  Mirai (qui signifie "avenir" en japonais). Mirai agit en utilisant le déni de service pour permettre de prendre le contrôle de quelques milliers d'ordinateurs (voire bien plus) mal protégés pour submerger de requêtes un site choisi à l'avance. La différence est que Mirai atteint des débits jamais vus sur internet : un térabit par seconde... ce qui est colossal et 10.000 fois supérieur aux attaques "classiques".

Les attaquants ont mobilisé grâce à Mirai les ressources de milliers voire de millions de ... caméras de surveillance, webcams de particuliers ou enregistreurs vidéo domestiques transformés en zombies.

Ceci amène à se poser de sérieuses questions quant à la sécurité de l'IoT (Internet of Things ou internet des objets)  car aujourd'hui, tous ces objets deviennent la nouvelle force de frappe des hackers (cela concerne, de façon non exhaustive : la montre ou le bracelet connecté, la tablette, le nounours interactif, la webcam, la box-TV-Internet, la console de jeu, la pompe à insuline, le pacemaker, l'imprimante de bureau, les nouveaux frigos, grille-pain, thermostats, ampoules, détecteurs de fumée, alarmes, cafetières, vibromasseurs,...). Je parie que vous détenez, chez vous, au moins un de ces objets !

 

Avouez qu'il y a de quoi être perplexe.... et s'interroger sur la sécurité de l'IoT.



13/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres