Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment les parachutes se déploient-ils ?

Parachute.PNGSi Léonard de Vinci a été reconnu comme le premier à avoir imaginé un parachute - une ébauche dans la marge de son cahier de notes - Louis-Sébastien Lenormand fut le premier à en démontrer l'usage en 1783.
Les anciens parachutes étaient en soie. De nos jours, ils sont fabriqués en matériaux synthétiques légers, comme le nylon ou le kevlar.
Lors d'une chute libre, notre corps accélère à raison de 9,81 mètres par seconde au carré, jusqu'à atteindre une vitesse terminale (celle qu'il atteint lorsque la résistance de l'atmosphère compense son poids) d'environ 55 mètres par seconde. Autant dire que foncer en direction du sol à 200km/h sans parachute s'appelle purement et simplement un suicide.
Après avoir eu le courage de sauter de l'avion, il vous faut déployer le parachute. Tirez sur la corde qui libère l'extracteur : celui-ci va se gonfler dans le vent et tirer alors l'aiguille de fermeture du sac-harnais, libérant la voile principale de son conteneur. Ladite voile doit s'ouvrir progressivement sinon elle freinerait la chute libre avec trop de violence, à la fois pour vous et pour votre parachute. Et il est vital qu'elle ait été pliée avec le plus grand soin pour pouvoir s'ouvrir correctement et que les suspentes (cordes de suspension) ne s'emmêlent pas.
Le parachute vous ralentit maintenant en augmentant votre résistance à l'air. Il diminue votre vitesse terminale à 90% et vous permettra d'atterrir doucement sur le plancher des vaches à environ cinq mètres par seconde.



26/10/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres