Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment le téléphone transmet-il la voix ?

Téléphone.PNGQuoi que l'on raconte au téléphone, le traitement de notre voix est vertigineux ! Elle est d'abord transformée dans notre combiné : l'onde acoustique est convertie en onde électrique grâce au micro, puis en une suite de 0 et de 1 (les bits) via des programmes informatiques, qui sont ensuite émis sous la forme d'une onde radio par l'antenne. Chaque étape est ici prévue pour minimiser la place occupée par le message sur le réseau. On est donc loin d'une qualité hi-fi : seules les fréquences comprises entre 300 et 3.400 Hz sont prises en compte par le réseau du téléphone, alors que l'oreille humaine perçoit les fréquences jusqu'à 20.000 Hz ! De plus, les spécialistes estiment que la voix humaine devrait au moins être codée sur 4.096 valeurs pour une restitution optimale - le téléphone en utilise 256.
A l'autre bout de la ligne, après avoir été capté par une station, un satellite, ou après avoir transité via la fibre-optique, le message est réémis sous la forme d'une onde radio par une antenne relais. Cette onde est reconnue par le téléphone de l'interlocuteur grâce à un code établi au début de la communication.
Le message numérique qu'elle porte est alors décodé pour être finalement émis sous la forme d'une onde acoustique, de nouveau grâce à la vibration de membranes - de l'enceinte ou des écouteurs. Le tout en seulement 50 microsecondes. Car le signal est fractionné en petits morceaux de 20 microsecondes qui peuvent emprunter différents canaux. Ainsi, il n'est pas rare que la réception finale de ces morceaux de conversation se fasse dans le désordre. Pour remettre le signal dans l'ordre, chaque téléphone est donc doté d'un programme informatique appelé « real time protocole » qui stocke les portions de message en avance et traite en priorité celles qui sont en retard.
Et pour éviter les pertes - chacun a déjà entendu ces grésillements, blancs ou sons distordus -, le signal numérique est corrigé en permanence. Ainsi, il n'est pas émis par l'antenne du téléphone sous sa forme la plus simple, mais formaté par un codage correcteur d'erreur fondé sur la redondance.
En pratique, les codages utilisés sont plus complexes, mais l'idée reste la même : permettre une comparaison entre la structure du signal reçu et celle attendue. Ainsi les programmes logés dans le téléphone - mais aussi ceux des stations relais - peuvent corriger le signal à l'arrivée ou demander sa réémission. Dans le cas du réseau 4G, par exemple, les deux stratégies sont mises à profit conjointement.



07/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres