Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

C'est quoi la Blockchain ?

Blockchain.PNG2015 a été l'année de l'Ubérisation, 2016 celle des blockchains.

Voilà qui est clair, par contre ce qui l'est moins c'est la notion de Blockchain. Voici quelques éléments qui vous permettront de mettre le pied à l'étrier et de comprendre de quoi parlent vos amis Geeks !

 

Mais commençons par le début. Blockchain se traduit en français par "chaîne de blocs", ce qui nous laisse supposer que l'information circule de proche en proche (de bloc en bloc). Ce concept a été créé en 2008 avec la monnaie virtuelle Bitcoin, et s'avère être une technologie de stockage et de transmission d’informations présentant 3 caractéristiques : transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

 

  1. Transparente : car chacun peut consulter l'ensemble des échanges inscrits sur une Blockchain depuis sa création.
  2. Sécurisée : utilisation de la cryptogaphie asymétrique (avec clef publique et privée) + validation des blocs par le "minage" + réplication des blocs sur les noeuds
  3. Sans organe de contrôle, puisque fondée sur des relations de Pair-à-Pair.

 

La « blockchain », est donc un registre de transaction décentralisé et distribué entre tous les utilisateurs, qui permet de sécuriser les échanges.


Les blockchains diffèrent des bases de données classiques dans la mesure où elles sont distribuées. Cela signifie que différents exemplaires de ce registre existent simultanément sur différents ordinateurs (qui deviennent à la fois clients et serveurs : on parle de "noeuds" du réseau). Lorsqu'un bloc est ajouté à une blockchain , il est ajouté, presque simultanément, sur chacun des exemplaires de ce registre.
La blockchain permet notamment la création monétaire et la validation des transactions qui s'effectuent de manière horizontale et transparente. Ce système fonctionne sans autorité centrale ni tiers de confiance, à l'inverse des monnaies contrôlées par des banques ou des gouvernements.


La Blockchain peut bien entendu fonctionner sans le bitcoin (Exemple : Ethereum, Litecoin, Nxt,...) et mettre en difficulté les plateformes telles Uber qui prélève 20% de commission par trajet (idem pour AirBnB, Amazon, ...). Pour cela, il est possible de créer (à l'instar d'Arcade City) une plateforme ouverte où conducteurs et passagers peuvent être mis en relation directement, sans intermédiaires et... avec de substantielles économies à la clef ! Et là on voit l'un des principaux attraits de cette technologie. Tous les tiers de confiance vont devoir réagir et se montrer astucieux s'ils ne veulent pas disparaître à plus ou moins long terme.

Mais point de précipitation ou de catastrophisme inutile car il convient de posséder un ingrédient vital à cette réussite : la confiance. A titre d'exemple, le Bitcoin connaît un certain succès (pour ne pas dire un succès certain) mais il ne remplace pas encore toutes les devises. Comment parler business dès lors que les cours fluctuent sans cesse rendant difficile la détermination d'un cours de transaction ?

 

Mais comment pourrions-nous négliger cette nouvelle technologie à qui l'on prévoit des jours ensoleillés ?



29/10/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres