Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Sciences


La langue est-elle divisée en 2 parties distinctes ?

Gouts langue.PNGL'absence d'une partie consacrée à la détection de la saveur umami n'est pas le plus gros problème de la langue.

 

L'idée que cette dernière est scindée en deux est perpétuée par les manuels scolaires et les enseignants depuis des décennies, sans aucune base physiologique sérieuse.

Les cellules réceptrices qui identifient les molécules à l'origine des saveurs de base (sucré, aigre, salé, amer et umami) sont distribuées par les papilles sur toute la surface de la langue.


27/05/2017
0 Poster un commentaire

Le cerveau masculin serait davantage exposé à l’autisme

Autisme.PNGL’autisme touche quatre à cinq fois plus les hommes que les femmes. Pourquoi une telle différence ? Un consortium international de chercheurs avance une hypothèse : un lien avec l’épaisseur du cortex, la couche externe du cerveau. Ils ont pour cela corrélé des mesures de l’épaisseur du cortex (chez des autistes et chez des personnes en bonne santé) avec des statistiques sur la survenue de la maladie… et constaté que 80% des femmes autistes ont un cortex proche de celui des hommes.
Reste maintenant à vérifier s’il y a un lien de cause à effet entre l’épaisseur du cortex et la maladie.


25/05/2017
0 Poster un commentaire

Pour mieux connaître le crâne humain.

Crâne humain.PNGLe crâne humain est constitué de 22 os qui se partagent entre deux différents groupes :

-          La boîte crânienne qui consiste en 8 os
-          Le squelette facial, qui en comporte 14.


Ces os sont reliés par des articulations fibreuses appelées sutures. Une fois que ces articulations ont fusionné - à un âge situé entre 30 et 40 ans - elles ne bougent plus.
La boîte crânienne consiste en une voûte - appelée calvarium - et une base complexe. Le calvarium recouvre la cavité crânienne, occupée par le cerveau, ainsi que les os plats du dessus et latéraux. Divisée en larges espaces, la base possède diverses ouvertures pour le passage des nerfs crâniens, des vaisseaux sanguins et de la moelle épinière.
Le squelette facial soutient les tissus mous faciaux. Ses os fusionnent pour loger les orbites des yeux, les cavités nasales et orales, ainsi que les sinus. Le seul os mobile du crâne est la mâchoire inférieure.


17/05/2017
0 Poster un commentaire

L'intelligence artificielle s'inspire de notre cerveau sans encore l'égaler

Intelligence artificielle.PNGLa puissance et la capacité informatiques ont augmenté de façon massive au cours des dernières décennies. Aujourd'hui, un ordinateur peut résoudre un problème mathématique presque instantanément, beaucoup plus rapidement que la pensée humaine.

S'il est vrai que ces outils sont très performants pour certaines tâches, il n'atteignent cependant pas les capacités incroyables de notre mental. Nous sommes capables d'interpréter et traiter des données sensorielles à une échelle inégalée. Nous pouvons être à la plage l'été et écouter les vagues, regarder les oiseaux et sentir la chaleur du soleil et assembler toutes ces données en un cadre cohérent. Nous pouvons aussi apprendre et nous adapter à partir de nos expériences. Ces deux attributs seraient très intéressants dans un programme informatique. Un algorithme récemment mis au point est capable d'analyser des images d'IRM pour diagnostiquer des tumeurs ou des anomalies. Les développeurs des réseaux de neurones se sont inspirés de nos facultés mentales pour produire des programmes capables d'apprendre par la pratique. Ces programmes ont encore un long chemin à parcourir pour correspondre à la puissance du plus grand supercalculateur au monde : celui de notre pensée.

 

A savoir : Des chercheurs d'IBM se sont inspirés de notre architecture neuronale pour développer la puce TrueNorth, un processeur comptant 1 millions de neurones artificiels et 256 millions de synapses artificielles. En imitant la conception modulaire et flexible du cerveau, ils ont mis au point un réseau neurosynaptique en réduction, avec calcul et mémoire intégrés et une puissance de traitement considérable. Le langage de programmation propre à cette machine est actuellement remanié afin de pouvoir être tôt ou tard commercialisé.

16/05/2017
0 Poster un commentaire

Plus le cerveau est gros, plus on bâille longtemps

Cerveau bailler.PNGDes chercheurs de l'université d'Etat de New York, à Oneonta (Etats-Unis) ont passé des heures à visionner des vidéos sur internet pour analyser la durée moyenne de bâillement de 109 animaux appartenant à 19 espèces, des éléphants aux lapins en passant par les chameaux, les rats, les lions, les écureuils et... les humains.
Conclusions : le temps de bâillement, qui va d'un peu plus d'une demi-seconde chez la souris à, en moyenne, 5 secondes chez les humains, est directement proportionnel à la taille du cerveau et au nombre de neurones du cortex cérébral. Un résultat qui va dans le sens d'une des hypothèses déjà avancées pour expliquer le rôle du bâillement : il permettrait d'améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, et ainsi de refroidir la matière grise de nos neurones. Des bâillements plus longs semblent nécessaires pour moduler de manière plus efficace l'activité cérébrale des animaux ayant un cerveau plus gros et plus complexe. On en sait donc un peu plus sur ce comportement si banal.


16/05/2017
0 Poster un commentaire

Est-il possible de ne penser à rien du tout ?

Ne pas penser.PNGLa réponse scientifique à cette question, qui se trouve souvent traitée en cours de philosophie, est clairement non. Aucun être humain ne peut se vider complètement l'esprit de toute pensée.
Même les moines bouddhistes tibétains les plus entraînés à cet exercice ! Grâce à la technique de méditation dite de « pleine conscience », ils arrivent consciemment et pendant plusieurs dizaines de minutes, à contrôler le flux de pensées et à éloigner ainsi certaines pensées parasites. Cela, en concentrant leur attention sur leur propre souffle, sur les bruits environnants, mais ils ne vident pas complètement leur esprit car ils restent conscients de l'objet sur lequel ils portent leur attention. Et ils continuent à avoir des pensées inconscientes.
Par ailleurs, il vous est peut-être déjà arrivé, en effectuant une tâche monotone, comme la conduite sur autoroute par exemple, de vous « absenter » quelques secondes ou quelques minutes ; et pendant ce temps, vous avez eu l'impression de ne penser à rien du tout. Mais il s'agit alors d'un état involontaire, non contrôlable. Lors de cette mise en « mode automatique », nous continuons - heureusement - à penser et à agir de façon appropriée. Simplement, nous le faisons de façon inconsciente.
De manière générale, notre cerveau élabore des pensées, des souvenirs ou des actions en permanence. Il tourne quasiment à plein régime tout le temps, même au repos ou en sommeil. Et même dans les cas les plus extrêmes comme lors d'un coma.
En fait, le seul moment où le cerveau ne pense pas, c'est quand il est mort !


02/05/2017
0 Poster un commentaire

Les animaux peuvent-ils souffrir de la maladie d'Alzheimer ?

Syndrome confusionnel.PNGCette affection neurodégénérative est spécifique de l'être humain. La maladie d'Alzheimer est causée par l'accumulation de protéines bêta-amyloïdes entre les neurones (bloquant leur communication) et par des anomalies sur les protéines tau, à l'intérieur des neurones. Si ces protéines sont très présentes dans les neurones humains, ce n'est pas le cas chez les animaux.

Le syndrome confusionnel (SDC), chez les individus âgés, ressemble à la maladie d'Alzheimer : désorientation (le chien se perd dans la maison, ne sait plus où se trouve sa gamelle), perte des apprentissages comme la propreté, modification des cycles veille-sommeil (il dort le jour et veut jouer la nuit), altération des interactions sociales (il ne fait plus la fête à ses maîtres). Ces changements peuvent aussi provenir d'un problème hormonal ou d'une tumeur.

Consultez un vétérinaire comportementaliste qui pourra prescrire des examens et établir le bon diagnostic.


13/04/2017
0 Poster un commentaire

Comment construire un nanobot ?

nanobot.PNGA l'heure actuelle, il existe deux méthodes de nanoconstruction : du haut vers le bas (top down), ou du bas vers le haut (bottom up). L'approche descendante implique de partir d'une masse d'atomes pour éliminer les parties non désirables, tout comme un sculpteur taille un bloc de pierre pour lui donner une forme. Commencer par une grande quantité de matériel est l'option la plus simple, mais chaque morceau découpé représente une quantité considérable de déchets, et les outils utilisés pour ce faire sont tellement plus grands que le produit final qu'ils sont difficiles à manipuler avec précision.
L'alternative est l'approche ascendante, encore grandement théorique. Cette méthode consisterait à construire un nanobot atome par atome, ou à combiner les atomes d'une manière qui leur permette d'interagir et s'auto-assembler dans la forme voulue. La précision étant la règle d'or dans les actions mécaniques contrôlables à l'échelle nanométrique, l'approche bottom-up sera très probablement celle retenue dans le futur.


06/04/2017
0 Poster un commentaire

C'est quoi les antioxydants ?

antioxydants.PNGLes antioxydants nous font du bien car ils luttent contre le phénomène dit des "radicaux libres". Il s'agit de molécules instables produites au cours de processus cellulaires naturels mais qui peuvent également provenir de sources externes telles que le tabac et les aliments transformés.

Les radicaux libres jouent un rôle clé dans notre système biologique, pourtant leur excès est généralement néfaste. Ils ont un nombre instable d'électrons et cherchent à compenser cette instabilité en prenant des électrons aux autres molécules de la cellule. Il en résulte un effet domino de molécules instables.

Les antioxydants viennent à la rescousse pour lutter contre ce phénomène. Ces substances peuvent en effet neutraliser les radicaux libres, soit en leur fournissant l'électron manquant, afin de stabiliser la molécule, soit en les supprimant.

Notre corps contient des enzymes qui agissent comme des antioxydants dont nous avons besoin. Nous devons donc obtenir le reste grâce à notre alimentation.


02/04/2017
0 Poster un commentaire

Quels sont les gaz à effet de serre ?

Gaz effet de serre.PNGEn vibrant, ces gaz ont la capacité d'absorber les infrarouges émis par la surface terrestre. Seules les molécules d'au moins trois atomes (qu'ils soient identiques ou différents) ou de deux atomes à la condition qu'ils soient différents, peuvent entrer en vibration.

Ainsi, les principaux gaz à effet de serre de l'atmosphère sont : la vapeur d'eau (1 atome d'oxygène et 2 d'hydrogène), le gaz carbonique (1 atome de carbone, 2 d'oxygène), le méthane (1 atome de carbone, 4 d'hydrogène), l'ozone (3 atomes d'oxygène).

L'azote (78% de l'atmosphère) et l'oxygène (21% de l'atmosphère) ne présentent pas cette propriété, car leurs molécules sont constituées de deux atomes identiques.


31/03/2017
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :