Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Comment ou Pourquoi


Pourquoi le ketchup reste-t-il collé au fond de la bouteille ?

Ketchup.PNGA chacun sa technique pour se servir cette sauce à base de tomate : secouer, taper le culot de la bouteille avec le plat de la main... Dans bien des cas, rien n'y fait. Au pire, le ketchup s'étale violemment en flaque dans l'assiette, quand il ne finit pas sur les vêtements...

Si, selon la marque Heinz, la majorité des utilisateurs ne savent pas se servir correctement du flacon, dans les faits, c'est plutôt une histoire de molécules et de propriétés physiques. Le ketchup est en effet un fluide thixotrope. Un nom barbare qui définit la propriété, ici d'un fluide, de passer de l'état solide au repos à l'état liquide lorsqu'il est secoué. Et vice versa. Mais comment le faire passer de solide à liquide sans dégâts ? En brisant les liaisons entre les gouttelettes d'eau et les autres molécules qui le composent.

Pour cela il existe une technique imparable : effectuer un long mouvement de haut en bas avec la bouteille en main (ouverture vers le bas évidemment !) et stopper net le mouvement au-dessus de l'assiette.

Reste qu'il est toujours difficile d'extraire les dernières gouttes de la préparation. Un gâchis et un mystère sur lesquels a planché une équipe de scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux Etats-Unis. En 2012, ils ont mis au point un revêtement intérieur de flacon qui permet au ketchup de s'écouler sans effort, et ce, sans en mettre partout.


23/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi le crissement de la craie nous irrite-t-il autant ?

crissement.PNGLa craie sur un tableau, une fourchette qui crisse sur une assiette, des ongles qui griffent une surface... autant de bruits insupportables pour nos fragiles oreilles. Cette aversion, légitime, a plusieurs explications. Tout d'abord, ces bruits sont tous situés dans une fourchette de fréquences (hauteurs de son) moyennes comprises entre 2.000 et 4.000 hertz. Ces fréquences correspondent à celles des pleurs de bébé. On peut donc supposer que l'évolution nous a rendus sensibles à ces sons pour nous « inciter » à réagir aux cris des petits.
Mais ce n'est pas tout. En plus de surgir de manière inattendue, ces sons sont formés d'impulsions très rapides, de l'ordre de quatre à cinq millisecondes. Une vitesse qui ne permet pas à notre audition de mettre en place le réflexe stapédien. Celui-ci intervient généralement lorsque les sons dépassent les 80 décibels, soit au-dessus du niveau normal de la voix humaine. Quand une personne est plongée dans un vacarme, ce réflexe provoque la contraction involontaire de certains muscles de l'oreille qui atténuent le niveau des sons transmis vers l'oreille interne. Or, ce réflexe ne se déclenche qu'à partir d'impulsions comprises entre six et huit millisecondes.
Autre explication, la forme du conduit auditif. Une étude menée en 2011 a révélé que ce conduit amplifiait la perception des fréquences moyennes en provoquant la résonance de ces sons. De quoi faire du bruit de la craie sur un tableau une véritable torture pour nos oreilles.


21/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi ne reconnaît-on pas sa voix quand on s'entend ?

Voix.PNGJ'ai vraiment cette voix-là ? Qui ne s'est jamais posé cette question en entendant sa voix sur un répondeur, par exemple ? La première fois, c'est assez déroutant. Notre voix nous semble déformée, anormale et plus aigüe. Pourtant, cette voix est bien celle que les autres entendent. Mais pourquoi une telle différence ? Pour deux raisons.
La première tient à l'enregistrement, qui saisit via le micro toutes les fréquences de notre voix, alors que nos oreilles perçoivent surtout les fréquences graves. D'où une voix enregistrée plus aigüe.
La seconde raison tient au milieu traversé par les ondes sonores. Quand nous parlons, elles voyagent dans l'air ambiant sous forme de vibrations, pour parvenir à l'oreille externe puis jusqu'à l'organe de l'audition (la cochlée) nichée dans l'oreille interne. A cette voix aérienne s'ajoute la voix osseuse. Celle-ci résulte de la propagation des vibrations de nos cordes vocales jusqu'à l'oreille interne via les os du crâne. Or, cette voix osseuse conduit mieux les basses fréquences, ce qui explique pourquoi la voix que nous entendons quand nous parlons paraît plus grave. Sur un enregistrement, la voix qui parvient à nos oreilles se propage uniquement par conduction aérienne. Privés des nuances plus graves apportées par la conduction osseuse, nous entendons une version plus aigüe (la véritable, finalement) de notre voix.


18/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi un homard devient-il rouge en cours de cuisson ?

Homard cuit.PNGParce que la chaleur modifie l'interaction entre les pigments de sa carapace et certaines protéines, ce qui entraîne ce changement de couleur. Comme de nombreux autres crustacés, mais aussi des poissons comme le saumon ou des micro-algues, le homard est riche en astaxanthine, un pigment orange de la famille des caroténoïdes. Cependant, tant qu'il reste loin des casseroles, ce délicieux animal arbore une couleur bleu sombre. C'est parce qu'il possède une autre protéine appelée crustacyanine, qu'il accumule en mangeant du plancton. En se liant avec les pigments, celle-ci modifie leur structure et, par conséquent, les longueurs d'onde qu'ils absorbent. En effet, alors que l'astaxanthine absorbe toutes les longueurs d'onde sauf le rouge-orangé, le complexe pigment-protéine, pour sa part ne renvoie que quelques longueurs d'onde dans les bleus. Si cette particularité s'est développée chez les homards, c'est certainement parce qu'elle leur conférait un avantage pour se camoufler.
Mais alors, que se passe-t-il lors de la cuisson ? Sous l'effet de la chaleur, la crustacyanine se délite, libérant le pigment orange qui rend notre homard si appétissant.


14/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi arrive-t-on à lire un mot même si ses lettres sont mélangées ?

Ordre des lettres.PNG

 

Avez-vous pu lire le texte ci-dessus ? Si oui, alors vous avez la réponse : notre cerveau déchiffre les mots même si les lettres ne sont pas dans le bon ordre. Oui, mais pour cela, il lui faut généralement avoir les première et dernière lettres du mot.

De plus, les lettres ne doivent pas être trop mélangées pour ne pas modifier de manière trop importante la morphologie générale d'un mot. Par exemple, s'il est aisé de deviner le mot "importance" caché derrière "ipmrotncae", c'est beaucoup moins évident avec "iaoncrmtpe". La raison : dans le second mot, les voyelles sont réparties de façon irrégulière, alors que dans le premier mot, il y a juste des inversions simples.

Mais comment le cerveau procède-t-il pour reconstituer un mot ? Selon certains chercheurs, il ne découpe pas chaque mot en lettres, mais donne un sens à certaines séquences de lettres. Il anticipe donc le sens des mots grâce à sa mémoire lexicale, acquise lors de l'apprentissage de la lecture.

Le cerveau formule ainsi des hypothèses de mots à partir de celui qu'il lit et les vérifie grâce à des indices comme le contexte ou les mots adjacents. Finalement, il tire une vue d'ensemble d'un mot et anticipe le sens de toute la phrase.


13/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi vaut-il mieux ébouillanter une tomate avant de la peler ?

Tomate ébouillantée.PNGCette astuce de cuisinier, voire de grand-mère, est tout aussi efficace avec le poivron ou la prune, et plus généralement avec les fruits à chair tendre et peau épaisse. Mais si ceux qui l'on testée ont pu constater l'efficacité de cette technique, peu en connaissent les raisons. Pour comprendre le phénomène, il faut faire un peu de chimie.

La peau des tomates, ou cuticule, est composée d'un réseau de diverses molécules reliées aux cellules de la chair. Or, sous l'effet de la chaleur, mais aussi quand la tomate mûrit, ces liaisons se distendent et les cellules de la chair, plus sensibles à la température, se détachent de la cuticule. Dans le même temps, cette cuticule se déforme et finit au bout de trente secondes par se fissurer. Il ne reste plus alors qu'à plonger la tomate dans un récipient d'eau glacée pour interrompre la cuisson et rendre encore plus aisé le pelage.


11/11/2017
0 Poster un commentaire

Comment le principe d'Archimède est-il utilisé de nos jours ?

Poussée d'Archimède.PNGTout le monde (ou presque) connaît le fameux principe d'Archimède. A tout hasard, je vous le rappelle : "Tout corps plongé dans un liquide subit de la part de celui-ci une poussée verticale dirigée du bas vers le haut et égale au poids de la colonne de liquide déplacé". Mais comment, de nos jours, est utilisé ce vieux principe ?

 

  • Il sert à calculer le degré d'enfoncement d'un navire quand il est chargé avec du fret, ce qui permet aux ingénieurs de déterminer la charge maximale. En effet, plus on charge un bateau, plus son poids augmente alors que le volume d'eau déplacée reste le même. Il s'enfonce donc dans l'eau et peut, lorsque son poids dépasse la force créée par la poussée d'Archimède, couler.
  • Il sert aussi à évaluer la pureté d'article précieux, comme des bijoux. Si l'on connaît la masse volumique de l'or et celle de l'argent, on peut comparer les volumes d'eau déplacée par un bijou et par du métal pur, et ainsi voir si ce bijou est constitué d'un alliage.
  • Les hydromètres utilisent ce principe pour mesurer la densité relative de liquides, en affichant le niveau d'enfoncement lorsqu'ils sont plongés dedans.
  • Les ballasts (réservoirs lests des sous-marins) exploitent ce principe pour déterminer le niveau de profondeur du sous-marin.

09/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi aime-t-on le chocolat ?

Chocolat.PNGRares sont ceux qui boudent le chocolat. Et pour cause, il contient un cocktail de plus de 300 substances qui nous pousse immanquablement à nous jeter sur une tablette ! Non seulement ces substances confèrent au chocolat ce goût exquis mais, surtout, certaines d'entre elles ont des effets puissants sur le cerveau, responsables d'une réelle sensation de bien-être.

Pas étonnant que le cacaoyer, la plante à partir de laquelle on tire le cacao, soit classé dans le genre Theobroma, qui signifie "nourriture des dieux" ! Le chocolat contient notamment de la caféine et de la théobromine, qui ont toutes deux un effet stimulant. Il renferme également du magnésium, un minéral connu pour avoir des vertus antidépressives en activant, grâce à la sécrétion de dopamine (un messager du système nerveux), le circuit de la récompense. Une source de plaisir renforcée par la présence de salsolinol, qui active lui aussi ce circuit.

Mais les vertus du chocolat ne se limitent pas à ces substances chimiques : outre son goût, sa texture, son gras et son sucre favorisent la libération d'endorphines, les hormones du bien-être. De quoi déculpabiliser si on craque sur un carré.


08/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi la tartine tombe-t-elle toujours du mauvais côté ?

Tartine.PNGMalédiction, diront toutes les victimes de cette catastrophe matinale. La faute au beurre et à la confiture ? Eh bien non ! Certes, si l'on prend une tartine de 35 g (le poids moyen), sur laquelle on étale l'équivalent de 4 à 8 g de beurre et/ou de confiture, on peut aisément penser que le poids ajouté sur une face crée un déséquilibre entre les deux faces. Mais en réalité, comme le beurre et la confiture sont (normalement) étalés de manière uniforme, la tartine reste équilibrée. L'explication est donc à chercher ailleurs, mais où ?

Quantité de scientifiques se sont penchés sur la question. Et notamment un professeur de physique britannique, nommé Robert Matthews.  Sa conclusion : la face sur laquelle atterrit la tartine sur le sol dépend de la hauteur de la chute et de la vitesse de rotation initiale. D'ailleurs, des expériences de lancers de toasts ont montré que la tartine tombe indifféremment d'un côté ou de l'autre. Pourtant, dans la cuisine, elle s'écrase au sol toujours du mauvais côté...

C'est que pour échapper à ce terrible destin, la tartine doit pouvoir effectuer une rotation complète sur elle-même. Et pour cela, avoir une hauteur de chute suffisante. Or, les tables de cuisine sont en moyenne à 75 cm du sol. La tartine chutant beurre vers le haut n'a donc pas le temps de se retourner complètement ... et atterrit face beurrée au sol.


06/11/2017
0 Poster un commentaire

Pourquoi mesure-t-on la vitesse des bateaux en noeuds ?

Les nœuds mesurent la vitesse des bateaux. Mais qu'est-ce qu'un nœud ?

Un nœud est la vitesse qui correspond à 1,852 km/h, mais pourquoi des nœuds ? A la naissance de la marine, on était incapable de définir une distance précise sur l'eau.

Au début du XVIIIème siècle, les marins eurent l'idée d'attacher à l'arrière du bateau une corde à nœuds, chacun de ceux-ci étant séparés de 50 pieds (soit un peu plus de 15 m). Quand le bateau était à l'arrêt, la corde tombait verticalement dans l'eau et aucun nœud n'apparaissait. Plus le bateau avançait vite, plus la corde se dressait à l'horizontale et plus on comptait de nœuds visibles. Un marin était même affecté à cette charge fastidieuse.

 

Vitesse en noeuds.PNG


05/11/2017
0 Poster un commentaire