Istyablog : pour savoir en toute décontraction

Istyablog : pour savoir en toute décontraction

"A peine j'ouvre les yeux", un film de Leyla Bouzid.

L'histoire : A Tunis, en 2010, Farah, qui vient d'obtenir une mention au baccalauréat, vit seule avec sa mère. Celle-ci voudrait qu'elle devienne médecin mais la jeune fille ne rêve que de musique. Avec son groupe de rock, elle prend des risques en chantant des paroles qui dressent un portrait peu flatteur des dirigeants du pays. Elle est un peu insouciante quand elle se produit, avec ses amis, dans un bar rempli d'hommes. Sa mère craint pour sa sécurité et la rappelle à l'ordre. Mais Farah est une rebelle. Un jour, Bohrène, son petit ami, arrive en retard à une répétition. La veille, il a été arrêté et brutalisé par la police...

 

Mon avis : Pas vraiment mon style de film mais cela a le mérite de montrer la soif de liberté d'une certaine jeunesse Tunisienne et toutes les difficultés que cela suppose. Honnête sans plus mais la musique est le point fort de ce film. A voir si vous n'avez rien de mieux sous la main.

 



14/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres